« Refusons d’être les éternels oubliés » : appel des maires ruraux

Élus

L’Association des Maires ruraux de France lance un appel dans le Journal du Dimanche (JDD) pour refuser d’être « les éternels oubliés », demandant aux Français de les « soutenir » pour « imposer » leur parole commune face à la « cécité » de beaucoup de dirigeants.

L’AMRF, qui a recueilli ces derniers jours les paroles de citoyens dans le cadre du mouvement des « gilets jaunes », dans des « cahiers de doléances et de propositions », explique que « de nombreux Français » y ont pris part et que leurs expressions seront « remises au président de la République, au Premier ministre et au Parlement ».

« Il nous importe de rendre visibles les propos que vous tenez chaque jour aux maires. Cette réalité apparaît trop peu dans l’esprit de ceux qui gouvernent », écrivent les maires ruraux.

« Nous lançons aujourd’hui cet appel au peuple de France. Nous, élus ruraux, légitimes par l’élection (…) nous appelons les Français à se fédérer, à ne pas baisser les bras face à la cécité de beaucoup de nos dirigeants », poursuivent les élus, évoquant un combat aussi bien pour l’emploi que pour la couverture téléphonique ou l’accès aux soins.

« Débarrassez-vous du complexe du plouc, qui entrave la capacité à agir et à revendiquer un avenir meilleur », préconisent-ils. « Pour reconstruire le pays par la base, il nous faut agir ensemble. Nous, maires, nous vous appelons à nous soutenir pour imposer notre parole commune dans le débat national », ajoutent-ils.

« Nous sommes cette France qui parviendra à rendre possible ce qui est indispensable. Nous exigeons la considération légitime que méritent les habitants ruraux », poursuivent-ils, demandant notamment s’il est « normal qu’en matière de dotations aux collectivités, un urbain vaille deux ruraux ».

« Sans vous, nous ne pourrons rien », insistent les maires. « Venez dans nos mairies, amplifions le mouvement de transformation en cours (…). Il est temps de mettre un terme aux fractures territoriales et sociales », ajoutent-ils, alors que l’exécutif a lancé un grand débat au niveau local face à  la crise des « gilets jaunes ».

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2018

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum