8 300 jeunes recrutés en emplois d’avenir dans l’économie sociale

Emploi

Uniformation s’est engagé à accompagner 10 000 emplois d’avenir en 2013. Son pari devrait être gagné.

Uniformation, acteur principal de la formation professionnelle des entreprises de l’économie sociale, a fait le point, courant décembre, sur ses engagements d’accompagnement de 10 000 emplois d’avenir en 2013. L’OPCA de l’économie sociale s’est ainsi félicité du recrutement de 8 300 jeunes par les 21 branches professionnelles couvertes.
 

Près de la moitié des jeunes dans des structures de moins de 10 salariés

Le bilan des 10 premiers mois de l’année 2013 montre que presque la moitié (43 %) des emplois d’avenir ont été créés dans des petites structures (- de 10 salariés). Ces recrutements ont été réalisés principalement dans trois branches :

  • 41 % dans l’animation,
  • 21 % chez les acteurs du lien social et familial,
  • 15 % dans l’aide à domicile.

Près de 1 500 jeunes en formation

À mi-décembre, « ce sont déjà 1 400 jeunes en emploi d’avenir qui sont en formation », se réjouit Uniformation. La totalité des jeunes ne le sont pas encore, car la formation arrive dans un temps décalé par rapport aux signatures des contrats d’emploi d’avenir. Dès qu’un emploi d’avenir est créé, le jeune est d’abord intégré à l’entreprise, la formation étant programmée pour plus tard, le temps de bâtir un parcours de formation individualisé, décrit l’organisme paritaire collecteur agréé (OPCA).

Trois branches se démarquent dans les engagements de formation :

  • La branche de l’animation représente 22 % des engagements de formation,
  • Les acteurs du lien social et familial 18 %,
  • L’aide à domicile 11 %.

Deux tiers des jeunes ont un niveau de formation inférieur au bac

La majorité (65 %) des emplois d’avenir en formation ont un niveau inférieur au bac et les actions de formation engagées sont qualifiantes et certifiantes. Les certifications demandées sont principalement des CAP, BP, TP (Titre professionnel), CQP (Certificat de qualification professionnelle), pour des formations en CAP cuisine, Titre Professionnel Assistante de vie aux familles, conseiller offre de services, CQP animateur périscolaire.

Selon Uniformation, le dispositif des emplois d’avenir a été bien accueilli par ses adhérents, « tout en respectant l’objectif d’insertion dans les entreprises de jeunes éloignés de l’emploi ». « Uniformation a dégagé un budget de 30 millions d’euros en 2013, pour permettre de financer jusqu’à 10 000 parcours de formation pour les emplois d’avenir.

Le même budget sera dégagé pour 2014, année pendant laquelle on s’attend à une montée en charge des départs en formation. Aujourd’hui, nous nous félicitons de la création de 8 300 emplois par nos 21 branches et des premiers engagements de formation, avec un budget prévu par jeune de 4 500 euros. Nous savions que les employeurs de l’économie sociale sont plus sensibles à l’insertion que les autres et ces chiffres le prouvent », a déclaré Thierry Dez, directeur général d’Uniformation.

Uniformation a créé un site dédié aux emplois d’avenir, destiné à la fois aux jeunes et aux employeurs : www.emploisdavenir-uniformation.fr

 

 

Weka vous propose de découvrir :

 

Livre blanc

Évaluer l'impact économique et social des structures d'insertion

Téléchargez

L’insertion est encore trop souvent considérée par les élus comme une charge pour la collectivité, alors qu’elle génère une activité économique et sociale forte, et une organisation de proximité vertueuse.

Comment mesurer la richesse engendrée par l’insertion sur un territoire ? Quels indicateurs prendre en compte ? Comment communiquer sur ette activité ?

Découvrez les réponses à ces questions en téléchargeant gratuitement la fiche « Évaluer l’impact économique et social des structures d’insertion ».

Cet extrait du service documentaire L’insertion en pratique vous est offert par les Éditions Weka.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum