Des emplois d’avenir dans l’aide alimentaire

Emploi

L’ANDES vient de lancer la première promotion de sa formation d’ « animateur territorial de l’aide alimentaire ».

« Le secteur de l’aide alimentaire et les épiceries sociales et solidaires, en particulier, ont besoin de nouvelles compétences », assure l’Association nationale de développement des épiceries solidaires (ANDES). Pour accompagner ses adhérents dans la mise en œuvre d’une aide alimentaire de qualité, l’association a décidé de s’appuyer sur le dispositif des emplois d’avenir.

À cette occasion, l’ANDES innove en créant un métier et une formation spécifique d’« animateur territorial de l’aide alimentaire ». L’association a recruté ses premiers emplois d’avenir entre avril et septembre 2013. Dans le même temps, elle a conçu une formation sur mesure et créé une association de formation dédiée, baptisée Potentia.

« Secteur d’avenir, l’économie sociale et solidaire recrute et séduit de plus en plus de jeunes, explique l’ANDES. On prévoit 600 000 départs en retraite, sur 2,4 millions de salariés du secteur. De nombreuses opportunités d’emplois sont à saisir dans les associations, coopératives, fondations ». Forte de cette conviction et « fidèle à sa recherche de solutions innovantes », l’association a donc choisi de professionnaliser le métier d’ « animateur territorial de l’aide alimentaire » et d’en expérimenter la mise en place au sein de son propre réseau. L’ANDES est accompagnée dans sa démarche par Uniformation, l’OPCA de l’économie sociale.

Avec le soutien du ministère du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social et du Conseil national des missions locales (CNML), 12 jeunes ont été recrutés sur toute la France. À savoir : huit femmes et quatre hommes, âgés de 18 à 25 ans (moyenne de 22 ans). Ils forment la première promotion de la formation d’ « animateur territorial de l’aide alimentaire », lancée le 4 novembre. Cette promotion 2013/2014 est la promotion « Benoît Hamon ». De fait, le ministre délégué chargé de l’Économie sociale et solidaire et de la Consommation est le parrain de cette première promotion. Il est intervenu en clôture de la première journée de formation.

Aucune formation spécifique n’existant jusqu’à présent, l’ANDES a concocté une solution sur mesure, dispensée par Potentia. La formation se déroule en alternance, sur une durée de 350 heures, pendant dix mois. Elle alterne une semaine en formation théorique et trois semaines en entreprise. Au-delà des aspects spécifiques liés à la connaissance du secteur (économie sociale et solidaire, acteurs de l’aide alimentaire, dispositifs d’épiceries sociales et solidaires…), elle intègre des compétences précises en matière de gestion et conduite de projet, de développement de partenariats, de cohésion d’équipe, d’organisation du travail…

« L’aide alimentaire doit être repensée, réinventée, pour trouver des solutions innovantes et locales, conclut Romuald Corlou, le responsable RH de l’association. En parallèle, l’acquisition de nouvelles compétences et l’élaboration de nouvelles formations sont les prochains défis RH à relever pour l’ANDES. Recruter et former nos collaborateurs, former des jeunes à un métier émergent particulier, comme celui d’animateur de réseau pour en faire un véritable professionnel, devient essentiel ».

Posté le par

Recommander cet article