Bordeaux sensibilise les élèves au « développement solidaire et durable »

Éducation

Collecte de vieux objets, repas au profit de la Banque alimentaire, ateliers pédagogiques dans les écoles, journée grand public : Bordeaux a entrepris de sensibiliser les habitants, pendant une semaine, à l’économie sociale et solidaire et à la lutte contre le gaspillage.

Livres, vêtements, jouets, lunettes… : tous ces objets inutilisés peuvent être réutilisés et recyclés par des structures de l’économie sociale et solidaire (ESS). En retour, ces associations peuvent enseigner aux citoyens les vertus de l’ESS. Avec, pour la collectivité, l’avantage de mener une action éducative à coût nul hormis un peu de temps passé. Une démarche vertueuse que la ville de Bordeaux, très impliquée dans une dynamique « zéro déchet zéro gaspillage », a souhaité appliquer en organisant, en novembre 2017, l’opération « Solidurable ».

Pendant une semaine, enfants et familles ont participé à différentes manifestations dans la centaine d’écoles publiques que compte la ville. La collecte d’objets, dans des bacs fournis par les associations qui avaient été sélectionnées par appel à projets, s’est révélée une réussite : plus de deux tonnes de textile, près de 8 000 livres, 750 kilos de jouets, 39 paires de lunettes, 73 pots de confiture…

Un repas « solidaire » de pâtes et de compote proposé aux 16 000 élèves, facturé au tarif habituel malgré un moindre coût de production, a engendré une économie importante : plus de 12 300 euros remis par la commune à la Banque alimentaire qui, pour un euro de budget, distribue l’équivalent de dix repas. Chaque enfant ayant participé à l’opération « Épate tes potes » a donc permis de nourrir indirectement sept personnes. Soit, au total, l’équivalent de 112 000 repas, servis aux 17 600 bénéficiaires de ce réseau de l’aide alimentaire. Un moyen d’attirer l’attention des jeunes sur le gaspillage alimentaire, d’autant que la Banque alimentaire, agréée par l’Éducation nationale, est intervenue ensuite au cours d’ateliers pédagogiques dans vingt-cinq classes, à la demande des enseignants. Deux écoles ont pris l’initiative d’adopter leur propre démarche de collecte alimentaire au profit d’associations, ce qui permettra de financer en quasi-totalité un emploi annuel dans l’une des associations.

La commune a également organisé à l’hôtel de ville une journée de valorisation de l’opération « Solidurable ». Objectif : tirer un bilan de l’opération et favoriser la rencontre entre les différents intervenants de l’économie sociale et solidaire – producteurs, usagers, associations, bénéficiaires.

Fin 2017, Bordeaux a été récompensée par un Territoria Or dans la catégorie « civisme, citoyenneté ». La ville souhaite reconduire cette opération de très grande ampleur, qui sera portée à deux semaines.

Martine Courgnaud – Del Ry

Posté le par Martine Courgnaud - Del Ry

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum