De nouvelles prestations pour les intérimaires

Emploi

Le FASTT élargit sa palette d’aides et de services pour faciliter la vie et l’emploi des intérimaires.

En 2016, le Fonds d’action sociale du travail temporaire (FASTT) renforce ses services. Il propose ainsi aux intérimaires de nouvelles formules d’aides et de services dans cinq grands domaines.

La nouvelle mutuelle obligatoire Intérimaires Santé

Depuis le 1er janvier 2016, les intérimaires bénéficient d’une mutuelle obligatoire, baptisée « Intérimaires Santé ». Et ce, dès 414 heures de mission (toutes agences confondues). L’employeur finance la moitié de la cotisation, qui revient, pour l’intérimaire, à 0,12 euro de l’heure rémunérée. Originalité et spécificité du dispositif : les intérimaires ne cotisent que proportionnellement à leur activité. Important : la mutuelle est maintenue entre deux missions, gratuitement et sans cotisation. Cette période peut durer jusqu’à 2 mois sans condition ni formalité, voire 5 mois en plus pour ceux qui bénéficient d’une allocation chômage. Le conjoint et les enfants peuvent aussi être couverts moyennant une cotisation complémentaire volontaire.

Faciliter la mobilité au quotidien

10 % des intérimaires n’ont pas le permis de conduire. Ce qui constitue un réel frein pour l’accès à l’emploi. Pour ceux qui rencontrent des difficultés d’apprentissage ou de financement, le FASTT propose un accompagnement par des associations spécialisées partenaires. Ce nouveau programme, intitulé Atouts Permis, est mis en œuvre à titre expérimental jusqu’à fin 2016. 400 intérimaires devraient pouvoir en bénéficier.

En cas de difficultés ponctuelles de transport, les intérimaires peuvent aussi solliciter le service Mouv’Emploi du FASTT. Une voiture de location est mise à disposition sous 48 heures maximum pour seulement 10 euros par jour. Sur une année, chaque intérimaire bénéficie de 30 jours de location, qu’il peut mobiliser selon ses besoins. Au-delà des 30 jours, il est possible de prolonger la location à des tarifs négociés auprès des partenaires loueurs nationaux et 72 partenaires associatifs.

Le développement du service SOS Garde d’enfants

Le service SOS Garde d’enfants s’adresse à tous les parents intérimaires, y compris ceux travaillant en horaires décalés, le weekend ou de nuit. Ce service propose des solutions de garde à domicile pour seulement 1 euro de l’heure ! Il est possible de le mobiliser jusqu’à 50 heures de garde sur l’année. SOS Garde d’enfants, c’est aussi un réseau de 90 crèches pour accueillir en urgence les enfants de moins de 4 ans de façon ponctuelle. En 2016, l’objectif du FASTT est de développer ce réseau de crèches partenaires.

L’aide à l’accès au logement

Avec le service de Coaching individualisé, les intérimaires peuvent bénéficier des conseils d’un coach logement délivré lors d’entretiens téléphoniques réguliers. « Un diagnostic du projet permet de formaliser les démarches à engager dans un Plan d’actions personnalisé, de confronter son projet au marché, d’élargir sa recherche en activant toutes les sources de logements disponibles, d’être épaulé pour convaincre un bailleur de signer le bail », précise le FASTT. Ce service est accessible à partir de 600 heures de missions d’intérim sur les 12 derniers mois.
Le FASTT mobilise aussi un partenariat avec le site immobilier LocService.fr, qui diffuse et les candidatures des intérimaires auprès de bailleurs particuliers. L’inscription est gratuite pour les intérimaires.
En 2016, un nouveau kit de candidature est proposé pour que chaque intérimaire puisse remettre directement aux bailleurs un dossier complet dès le premier jour de la visite, incluant la liste des pièces à fournir, une attestation d’activité, des modèles de courriers, ainsi des garanties financières pour sécuriser les bailleurs, ajoute le FASTT. En effet, grâce à la garantie délivrée par le FASTT, les bailleurs louant à des intérimaires bénéficient de garanties de leurs loyers pendant 3 ans. Enfin, une garantie Vacance locative assure le versement du loyer le temps de rechercher un nouveau locataire, lorsque l’intérimaire quitte le logement.
Par ailleurs, pour les intérimaires en mobilité ou en formation, le FASTT propose son service MobiliPro, pour détecter rapidement les meilleures solutions de logement disponibles à proximité du lieu de mission ou de formation : hôtels, résidences en meublé, chambres d’hôtes, gîtes… Plus de 700 établissements en France offrent ainsi des réductions de tarifs ou un accueil privilégié.

Les solutions de crédit

Le FASTT facilite l’accès au crédit des intérimaires dans des conditions sécurisées, grâce à une étude individuelle pour évaluer le projet et la solvabilité de chacun. Cette étude, réalisée gratuitement et sans a priori lié au statut d’intérimaire, permet de déterminer la maturité du projet, les démarches déjà engagées, la situation budgétaire et le besoin en financement. Ceux qui disposent d’une capacité de remboursement, sans risque identifié d’endettement excessif, sont alors orientés vers des solutions de prêts à des taux au niveau du marché. Les solutions de prêts permettent de financer tous types de projets, de l’acquisition d’un ordinateur au financement du permis ou d’une voiture, avec des montants de 500 à 12 000 euros.
Si l’évaluation du projet révèle quelques fragilités qui rendent inaccessible l’offre bancaire classique, les intérimaires sont orientés vers le microcrédit, complète le FASTT. Il s’agit des « prêts pour l’emploi » jusqu’à 5 000 euros, pour financer une réparation de véhicule, passer le permis ou acheter un véhicule. Ils sont délivrés dans le cadre d’un accompagnement budgétaire renforcé. « Dans tous les cas, les bénéficiaires d’un prêt disposent de souplesses permettant d’adapter les remboursements en fonction de l’évolution de leur situation budgétaire. Ainsi, des aménagements sont possibles au cours du remboursement du prêt : suspension de la mensualité, modularité des échéances ou remboursement anticipé », explique le FASTT.

Important : tous les intérimaires peuvent solliciter le FASTT. D’une façon générale, sont éligibles à ses services les personnes en contrat de mission d’intérim ou en contrat de mission formation. A ce titre, sont également éligibles : les personnes en CDI intérimaire, en Congé individuel de formation (CIF), en Contrat de professionnalisation intérimaire (CPI), en Contrat de développement professionnel intérimaire (CDPI), en Contrat d’insertion professionnelle intérimaire (CIPI), en Période de professionnalisation intérimaire (PPI), en Contrat de mission apprentissage.

Pour en savoir plus : Site internet : www.fastt.org, Tél. : 0 800 28 08 28 (appel gratuit)

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum