JO-2024 : élus et entreprises lancent une « mobilisation » pour l’emploi

Emploi

Des dizaines d’élus, associations et responsables économiques réunis jeudi 29 mars à Paris ont lancé « Enjeux Emplois », une « mobilisation collective » pour que les Jeux olympiques de 2024 à Paris et en Seine-Saint-Denis soient l’occasion de soutenir les entreprises locales et créer des emplois.

« C’est une déclaration de mobilisation collective aussi importante que la candidature elle-même », a indiqué devant la presse la ministre du Travail Muriel Pénicaud, aux côtés de la maire de Paris Anne Hidalgo à l’initiative de ce rassemblement dans le grand complexe sportif de Bercy.

« Si nous nous sommes battus pour avoir les JO, c’est pour qu’ils puissent bénéficier aux jeunes de Paris, de la Seine-Saint-Denis, etc, pour qu’ils retrouvent le chemin de l’emploi », a ajouté Mme Hidalgo.

Le rassemblement avait pour but de lancer la réflexion sur une « feuille de route emploi » et ses objectifs.

La Solideo (Société de livraison des ouvrages olympiques) va ainsi élaborer une charte dans laquelle seront inscrites des clauses sociales, selon Mme Hidalgo qui doit en prendre la présidence. Ainsi 10 % – « minimum » – des heures travaillées seront dédiées aux personnes dans des parcours d’insertion.

Au moins 25 % du montant global des marchés attribués par la Solideo seront réservés aux petites et moyennes entreprises, a ajouté Mme Pénicaud.

Pour Patrick Braouezec, président de Plaine Commune où sont regroupées les trois communes accueillant le périmètre du village olympique, « c’est l’un des territoires les plus pauvres de France en termes de revenu fiscal par habitant, et donc l’attente de nos populations est très importante ».

Si « nous voulons que nos entreprises locales puissent bénéficier de retombées, il faut qu’elles puissent s’organiser », a-t-il ajouté en plaidant pour des regroupements d’entreprises, une autre des pistes de travail « d’Enjeux Emplois ».

La ministre du Travail a par ailleurs proposé qu’il y ait une « équipe dédiée et un lieu dédié “Jeux olympiques” » à Pole Emploi proposant des formations ciblées, dans le cadre du plan gouvernemental d’investissement sur les compétences.

Une étude d’impact réalisée par le Centre de droit et d’économie du sport pour le Comité de candidature en 2016 évaluait à une fourchette de 119 000 à 247 000 les emplois pouvant être générés par l’événement, dans une période 2017-2024 (construction, tourisme, organisation).

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2018

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum