Un bus pour l’emploi sillonne Montreuil

Emploi

Jusqu’au 5 juillet, un bus pour l’emploi visite les quartiers de Montreuil. À son bord, des recruteurs prêts à embaucher.

La ville de Montreuil, en Seine-Saint-Denis, organise « 6 escales pour l’emploi » dans tous les quartiers de la commune. Ainsi, depuis le 26 avril et jusqu’au 5 juillet, un bus pour l’emploi sillonne la ville, à la rencontre des Montreuillois, avec, à son bord, des recruteurs prêts à embaucher. « Les jeunes demandeurs d’emplois franchissent difficilement la porte des institutions qui pourraient les aider, explique Djénéba Keita, adjointe au maire en charge du développement de la vie économique, de l’emploi et de la formation professionnelle. C’est pourquoi la ville rapproche les services publics de l’emploi des quartiers, là où le besoin est le plus fort. Montreuil offre ainsi la possibilité aux Montreuillois, à la recherche d’un emploi, CV et lettre de motivation en main, d’aller à la rencontre des recruteurs présents pour les convaincre de leur envie de décrocher un poste ».

L’objectif de ce bus aux couleurs vives, « pour être vu de tous », est de faciliter la rencontre la plus directe possible entre recruteurs et demandeurs d’emploi, en allant, à chaque étape, à la rencontre de trois ou quatre employeurs proposant des postes à pourvoir rapidement. Toutes les personnes en recherche d’emploi peuvent se présenter. Sur place, ils trouvent également de l’aide pour actualiser leur CV.

Parallèlement, la ville de Montreuil organise, ce samedi 5 mai, un « stage dating ». Une trentaine d’entreprises seront présentes pour proposer plus de 200 stages aux étudiants. Le principe du « stage dating » est de proposer une rencontre directe, de quelques minutes, entre le jeune postulant et l’entreprise. « Cette formule dynamise la recherche de stages en entreprises, offre un contact direct avec le recruteur, facilite le partage d’expériences entre jeunes », se félicite la municipalité. Organisé en partenariat avec Radio VL (groupe plurimédias dirigé par de jeunes étudiants de 18 à 25 ans), ce « stage dating » propose également aux jeunes lycéens et étudiants des conseils dans leurs recherches professionnelles, en contournant la barrière du mail ou de la lettre de candidature. Rémunérés ou non, les stages, d’une durée de 2 à 6 mois, s’adressent également aux jeunes en alternance.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum