Un dépistage précoce et gratuit de la surdité pour les nouveau-nés

Enfance et famille

Afin de mieux détecter les troubles de l’audition chez les jeunes enfants, un décret publié début mai fixe l’organisation du dépistage de la surdité permanente néonatale.

Dans le cadre du programme de dépistage de la surdité permanente néonatale, un dépistage précoce et gratuit doit être proposé à chaque nouveau-né. Celui-ci comprend :

– Un examen de repérage des troubles de l’audition, proposé systématiquement, avant la sortie de l’enfant de l’établissement de santé dans lequel a eu lieu l’accouchement ou dans lequel l’enfant a été transféré ;
– Des examens réalisés avant la fin du 3e mois de l’enfant, lorsque l’examen de repérage n’a pas pu avoir lieu ou n’a pas permis d’apprécier les capacités auditives de l’enfant ;
– Une information des détenteurs de l’autorité parentale, le cas échéant, sur les différents modes de communication existants, en particulier la langue des signes française.

Le programme de dépistage de la surdité permanente néonatale est mis en œuvre par les agences régionales de santé (ARS). C’est ce qu’indique un arrêté du 23 avril publié au JO du 4 mai 2012.

 

Texte de référence : Arrêté du 23 avril 2012 relatif à l’organisation du dépistage de la surdité permanente néonatale

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum