Un guide de gestion de la qualité de l’air intérieur dans les établissements recevant du public

Enfance et famille

Le ministère de la Santé et des Sports et l’Institut de veille sanitaire (INVS) proposent aux responsables d’établissement recevant du public une aide opérationnelle pour identifier, évaluer et gérer la majorité des problèmes de qualité d’air intérieur (QAI).

La pollution intérieure, ses origines et ses dangers, doivent constituer une source de préoccupation importante pour les professionnels en charge d’établissements recevant du public (ERP). Une mauvaise qualité de l’air intérieur peut être à l’origine de multiples symptômes sur la santé des individus (maux de tête, fatigue, vertiges, manifestations allergiques, asthme…).

Les travaux du Grenelle de l’environnement et du deuxième plan national santé environnement (2009-2013) ont conduit à préconiser la « mise en place de systèmes de mesure et d’information sur la qualité de l’air intérieur (QAI) dans les établissements recevant un public nombreux ou vulnérable (enfants, personnes âgées, etc.), et dans tous les établissements publics recevant du public (gares, aéroports, métro, etc.) ». D’ici 2012, la qualité de l’air doit être surveillée dans 310 écoles et crèches et cette surveillance sera rendue obligatoire à partir de 2015.

Conçu en deux parties, le guide de gestion de la qualité de l’air intérieur dans les établissements recevant du public s’adresse à la fois aux responsables d’établissement recevant du public et aux responsables techniques chargés de gérer la qualité de l’air intérieur au quotidien. Après une présentation succincte des différentes étapes de la gestion de la qualité de l’air intérieur au sein d’un ERP, ce guide apporte des solutions adaptées à sa prévention et à son contrôle.

Téléchargez le guide de gestion de la qualité de l’air intérieur dans les établissements recevant du public
Téléchargez le document au format pdf Guide pratique  de gestion de la qualité de l’air intérieur dans les établissements recevant du public, ministère de la Santé et des Sports, Paris, 2010

Posté le par Rédaction Weka

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum