Financement des collectivités : le Crédit Agricole débloque 1,9 milliard d’euros

Finances locales

Le Crédit Agricole a débloqué une enveloppe de 1,875 milliard d’euros pour le financement à long terme des collectivités locales, marché en souffrance depuis le retrait de Dexia, a annoncé mardi 26 juin 2012 la banque dans un communiqué.

Cette offre consiste en un prêt amortissable sur quinze ans, à un taux légèrement inférieur à 5 %, selon les conditions de marché actuelles. Une première campagne de commercialisation, lancée jeudi 27 juin, doit s’achever le 9 juillet. Elle s’adresse aux collectivités moyennes à grandes, pour des projets situés entre 5 et 50 millions d’euros.

Dans le détail, les caisses régionales du Crédit Agricole, organisatrices des prêts dont elles assureront la gestion, cèderont 80 % des financements à un fonds commun de titrisation dans lequel investira Crédit Agricole Assurances.

« Les collectivités manifestent de l’appétit pour des crédits à long terme simples, à taux fixe. Nous répondons à une impasse actuelle concernant leur financement, mais l’idée n’est évidemment pas de se substituer au retrait de Dexia », a expliqué à l’AFP Olivier Gavalda, directeur du pôle caisses régionales au sein de Crédit Agricole SA, l’entité cotée du groupe.

Crédit Agricole, qui détient 20 % du marché du financement des collectivités locales, selon la Banque de France, n’exclut pas de renouveler ce type de prêts à l’avenir. « En fonction du succès de l’offre et des besoins des collectivités locales, nous sommes prêts à débloquer d’autres fonds, que cette première enveloppe soit intégralement consommée ou non », a souligné Jérôme Grivet, directeur général de Crédit Agricole Assurances.

Sur le financement à long terme des collectivités, un projet de banque des collectivités associant La Banque Postale et la Caisse des Dépôts est censé voir le jour, mais est suspendu à la décision de la Commission européenne, qui examine actuellement le plan de démantèlement de Dexia, dont elle doit prendre partiellement le relais.

Selon la presse, Bruxelles aurait notamment des réserves quant au montage présidant à la naissance de cette banque, dont Dexia serait, dans un premier temps, actionnaire minoritaire.

La semaine passée, La Banque Postale a lancé une offre de crédit à court terme à destination des collectivités locales, avec une enveloppe de deux milliards d’euros. Depuis la fin 2011, les tensions sur le financement ont également amené le gouvernement à débloquer deux enveloppes de 5 milliards chacune, début octobre et mi-février.

 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2012

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum