Modernisation: le gouvernement veut économiser 5 à 7 milliards par an à l’horizon 2017

Finances locales

Un quatrième comité interministériel de modernisation de l’action publique (Cimap) va permettre mercredi 18 décembre de lancer une série de nouveaux chantiers afin de faire 5 à 7 milliards d’économies par an à l’horizon 2017, a annoncé Matignon.

Pour cette quatrième réunion depuis un an, le gouvernement, quasiment au complet hormis Cécile Duflot et Pierre Moscovici retenus à l’Assemblée et à Bruxelles, va discuter du résultat d’une douzaine d’évaluations déjà lancées et va décider d’en lancer une douzaine d’autres, a-t-on précisé. Il va également faire le point sur la mise en œuvre des 200 mesures de simplification à destination des particuliers et des entreprises annoncées lors du dernier Cimap, le 17 juillet.

Concrètement, les nouvelles évaluations pourraient permettre de faire « 3 à 4 milliards d’euros » d’économies chaque année à partir de 2017, avec une montée en charge sur trois ans.

Parmi ces évaluations, de même source, au moins quatre concernent la sphère publique mais pas le seul État. Dans le domaine de la santé, il s’agit de voir si la chirurgie ambulatoire pourrait être étendue, et de faire encore des progrès sur les médicaments génériques. Dans celui des collectivités locales, la question du traitement des déchets et d’une mutualisation des fonctions dans les intercommunalités.

Une deuxième évaluation des aides aux entreprises, qui a déjà permis de faire des économies dans le budget 2014, va également être demandée afin de faire le tri dans le maquis des dispositifs existants.

Le Cimap de mercredi doit également être l’occasion d’annoncer de nouveaux chantiers d’amélioration de la gestion publique afin d’économiser 2 à 3 milliards par an à l’horizon 2017 avec la même montée en charge sur trois ans. Il s’agit entre autres d’une modernisation de l’achat public mais aussi du système d’information de l’État, afin notamment d’éviter les doublons et de limiter le nombre de data centers.

Au total, « la contribution à l’effort d’économies des décisions du Cimap du 18 décembre devrait être de 5 à 7 milliards d’euros », en vitesse de croisière en 2017, a précisé Matignon.
Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2013

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum