Rapport de la Cour des comptes sur les finances locales: Marylise Lebranchu minimise

Finances locales

La ministre de la Décentralisation Marylise Lebranchu a commenté jeudi 19 septembre le pré-rapport de la Cour des comptes, critiquant la hausse des dépenses des collectivités territoriales, en affirmant que celle-ci correspondait à « l’augmentation des services » rendus.

« Je l’ai toujours dit et je le redis : dans la dépense publique, on oublie les nouvelles missions : l’environnement, la gestion des déchets, la petite enfance, etc. Ce sont des missions qui n’existaient pas auparavant. On a augmenté les services publics », a déclaré Mme Lebranchu, interrogée par l’AFP.

Selon la ministre, si la Cour des comptes analysait ses propres comptes, « on aurait un rapport du même type : on cherche toujours comment on peut faire mieux ». « Ce n’est qu’un rapport de la Cour des comptes. Ce n’est pas un jugement de l’ensemble des élus de France », a encore affirmé Marylise Lebranchu, en rappelant que ce rapport n’était « pas fini » et qu’il devait être revu au vu des réponses des collectivités concernées et de l’État.

Selon Les Échos, qui ont dévoilé le pré-rapport, la Cour des comptes chiffre à 3,1 milliard d’euros le déficit des administrations locales en 2012, soit deux fois plus qu’en 2011. Cette dégradation est imputable, selon les magistrats, à une progression des dépenses de 3,1 %, supérieure à celle des recettes (+ 2,4 %).
 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2013

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum