Accueillir et accompagner des jeunes de 16 à 25 ans en service civique

Fonction publique

Le service civique permet à toute personne de 16 à 25 ans, de nationalité française ou résidant en France depuis plus d’un an de s’engager et de donner de son temps sur une période de 6 à 12 mois

Créé par la loi n° 2010-241 du 10 mars 2010, le service civique a pour objet de renforcer la cohésion nationale et la mixité sociale et offre à toute personne volontaire « l’opportunité de servir les valeurs de la République et de s’engager en faveur d’un projet collectif en effectuant une mission d’intérêt général auprès d’une personne morale agréée ». Proposé aux jeunes de 16 à 25 ans depuis mars 2010, ce nouveau dispositif peut être effectué avec des associations, des fondations à but non lucratif ou des ONG, en France ou à l’étranger, des organisations non gouvernementales, des fédérations, des mutuelles, des syndicats ou auprès d’organismes publics (collectivités locales, établissements publics ou administrations de l’État) qui bénéficient d’un agrément d’engagement de service civique renouvelable tous les deux ans.

Concernant les collectivités territoriales, elles peuvent solliciter un agrément auprès des directions régionales de la Jeunesse des Sports et de la Cohésion sociale pour devenir structures d’accueil de jeunes en service civique.

Cet engagement volontaire sera rémunéré à hauteur de 440 euros nets par mois pris intégralement en charge par l’État, plus une participation de l’organisme d’accueil équivalent à 100 euros, pouvant être versée en nature (contribution aux frais de nourriture, à l’hébergement ou aux transports).

La collectivité agréée accompagne les jeunes engagés dans leur projet d’avenir en désignant au sein de leur structure d’accueil un tuteur chargé d’accompagner la personne volontaire dans la réalisation de ses missions.

Elle a aussi pour objet de favoriser, à l’issue de l’accomplissement de la mission de service civique, l’insertion professionnelle de la personne volontaire. Elle permet d’analyser les aspirations et les compétences, notamment celles mises en œuvre pendant le service civique, de la personne volontaire et de définir les étapes de son parcours ultérieur.

Le référentiel de la formation civique et citoyenne ainsi que les modalités de mise en œuvre de cette formation sont définis par l’Agence du service civique.

Les domaines d’engagement sont multiples : la santé, l’éducation pour tous, la culture et les loisirs, le sport, l’environnement, la mémoire et la citoyenneté, le développement international et les actions humanitaires, les interventions d’urgence.

En 2010, 10 000 jeunes sont concernés par le service civique. En 2011, le dispositif espère toucher 25 000 volontaires et 75 000 en 2014, soit 10 % de la classe d’âge des 16-25 ans.

Video

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum