Légère hausse du nombre de fonctionnaires à 5,4 millions fin 2012

Fonction publique

Le nombre de fonctionnaires a légèrement augmenté, de 0,3 %, dans l’Hexagone entre 2011 et 2012, pour atteindre près de 5,4 millions d’agents, selon l’édition 2014 du « rapport annuel sur l’état de la fonction publique ».

Au 31 décembre 2012, les trois administrations de la fonction publique (État, Territoriale et Hospitalière) représentaient environ un emploi sur cinq et employaient 5,373 millions de personnes, selon ce rapport officiel de plus de 400 pages qui sert de référence sur l’emploi public.

Ce chiffre est en hausse de 0,3 % en un an (+ 13 804 postes). Il avait diminué de 0,4 % en 2011 (- 21 000 agents) et de 0,1 % (- 6 400 agents) l’année précédente. Près de la moitié des agents (44,2 %) appartiennent à la fonction publique d’État (environ 2,37 millions), 34,7 % à la Territoriale (1,8 million) et 21 % à l’Hospitalière (1,1 million).

Par versant, l’évolution des effectifs est plus contrastée, avec – 1,1 % dans la fonction publique d’État (- 25 500 emplois ), + 0,7 % dans l’Hospitalière et + 1,7 % dans la Territoriale.

Le gouvernement socialiste entend maintenir les effectifs stables dans la fonction publique d’État pendant le quinquennat en créant des postes dans les ministères « prioritaires » (Éducation, Justice et Sécurité) et en en supprimant ailleurs. Sous Nicolas Sarkozy, environ 150 000 postes ont été supprimés via le non-remplacement d’un départ à la retraite sur deux. Le budget 2015 reste sur cette ligne.

Au final, le taux d’administration dans l’Hexagone est de 72 agents pour 1 000 habitants, le même qu’en 2011, indique le rapport, qui relève aussi que les trois fonctions publiques emploient plus de 900 000 non-titulaires.
 
En matière de rémunération, alors que le point d’indice, qui sert de base au calcul des salaires des agents, est gelé depuis 2010, le rapport indique que les salaires nets en euros constants ont diminué dans les trois versants en 2012. Ils ont décru de 0,8 % à l’État, 0,5 % dans la Territoriale et de 0,6 % dans l’Hospitalière, atteignant respectivement en moyenne 2 465 euros, 1 848 euros et 2 242 euros. Parmi les agents, 34 % relèvent de la catégorie A, 20 % de la B et 46 % de la C, la plus mal payée.

La fonction publique se caractérise aussi par sa main d’œuvre plus féminisée et plus âgée que celle du secteur privé. Elle emploie 61 % de femmes contre 44 % dans le privé. Les salariés du public sont par ailleurs âgés en moyenne de 42 ans, soit 2 ans de plus que ceux du privé.

Le rapport indique aussi qu’en 2013, 37 % des agents de la fonction publique ont travaillé (parfois occasionnellement) le dimanche et les jours fériés (plus de 60 % dans l’Hospitalière) et 18 % la nuit.

Dans un communiqué la FSU, estime que « ce rapport est un document utile pour déconstruire toutes les idées fausses développées aujourd’hui contre les fonctionnaires ». Le syndicat, deuxième force de la fonction publique d’État « attend du gouvernement qu’il tire les leçons de ces données » afin notamment de revaloriser les « conditions de travail et de rémunérations » des agents.
 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2014

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum