Yohann Nédélec, nouveau président du CNFPT

Publié le 18 avril 2024 à 14h20 - par

Âgé de 46 ans, le président du centre de gestion du Finistère, membre du conseil d’administration du CNFPT depuis dix ans, remplace François Deluga à la tête de l’établissement public.

Yohann Nédélec, nouveau président du CNFPT
© CNFPT/ Adjoint au maire de Brest et président du CDG 29, Yohann Nédélec a été élu président du CNFPT.

François Deluga, président du CNFPT (Centre national de la fonction publique territoriale), depuis quinze ans, avait annoncé, fin février, son intention de quitter ses fonctions, avec la volonté de passer la main « à plus jeune et à une nouvelle génération animée par les mêmes valeurs ». Adoubé par lui et seul candidat en lice, Yohann Nédélec a été élu à l’unanimité à la tête de l’établissement lors de son conseil d’administration du 17 avril. Ce mandat court jusqu’aux municipales de 2027 et l’élection qui suivra des représentants des communes au conseil d’administration du CNFPT. À noter que François Deluga reste administrateur jusqu’à cette date.

Vice-président de Brest Métropole

Âgé de 46 ans, le nouveau président a déjà une longue expérience comme élu local et dans le monde de la FPT. Délégué régional Bretagne du CNFPT, il siège aussi depuis dix ans à son conseil d’administration et au Conseil national d’orientation (CNO). Adjoint (PS) au maire de Brest et président du centre de gestion du Finistère (CDG 29), Yohann Nédélec a élaboré et porté le nouveau projet de l’INET (Institut national des études territoriales), avec son directeur Belkacem Mehaddi, adopté en juin 2023 par le CNFPT suite à une large concertation. Il préside également la commission d’appel d’offre (CAO) et le comité social territorial (CST) du CNFPT.
Par ailleurs, il fut maire du Relecq-Kerhuon de 2008 à 2020 et occupe, depuis 2014, le poste de vice-président de Brest Métropole. Depuis le début de l’année, il copréside également la commission FPT-RH de l’Association des Maires de France (AMF), avec sa secrétaire générale, Murielle Fabre, maire de Lampertheim. Professionnellement, le nouveau président du CNFPT est, depuis 2005, marin de la marine marchande au sein de la compagnie française Brittany Ferries opérant des rotations entre la France, l’Angleterre, l’Irlande et l’Espagne.

« L’humilité, l’écoute et l’échange »

Lors de son élection le 17 avril 2024, Yohann Nédélec a tenu à exprimer sa gratitude envers François Deluga « par le partage des valeurs » mais également « par la proximité humaine et la reconnaissance du travail mené pour notre établissement depuis 15 ans ». Et de promettre : « l’humilité, l’écoute et l’échange seront mon triptyque, mon leitmotiv, pour démarrer de manière active ce mandat. Je ne vais pas attendre des semaines pour actionner les leviers, pour rencontrer et pour diffuser ».
Dès l’annonce du départ de François Deluga, fin février, l’élu breton avait souligné que sa candidature n’était « pas une initiative personnelle mais le fruit d’un travail commun et d’un investissement de presque dix ans au sein de l’établissement ».

Philippe Pottiée-Sperry