Créer 30 000 nouveaux emplois dans le secteur de l’IAE

Insertion

Le gouvernement mobilise le plan de relance pour financer des projets créateurs d’emplois dans les structures d’insertion par l’activité économique (IAE).

Le gouvernement a fait de la cohésion sociale « une priorité » de son plan de relance et veut apporter un soutien particulier aux personnes en situation de précarité avec des solutions qui s’adaptent à leurs besoins, notamment en finançant des projets innovants et créateurs d’emplois dans les structures d’insertion par l’activité économique (IAE). Le ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion a donc lancé, le 22 avril 2021, un nouvel appel à projets pour susciter la création de 30 000 emplois supplémentaires dans ce secteur, dont au moins 10 000 dès cette année. L’appel à projets 2021 prévoit ainsi un budget total de 162,5 millions d’euros :

  • 150 millions d’euros pour des projets génériques ;
  • 12,5 millions d’euros dédiés à des projets de mobilité solidaire.

Les projets de mobilité solidaire doivent notamment permettre de :

  • Multiplier les solutions de mobilité pour les personnes en parcours d’insertion : vente, location et réparation de voitures et deux-roues à prix accessibles, mise à disposition de véhicules, covoiturage, auto-partage, conseil en mobilité, formation (apprentissage du vélo, utilisation des transports en commun…) ;
  • Et créer des emplois pour des personnes en insertion dans la mécanique, la réparation et la vente de vélos ou la gestion d’un garage solidaire.

Les structures du secteur de l’IAE sont invitées à candidater et proposer des idées créatives capables de générer plus d’emplois inclusifs sur leur territoire, précise le ministère. Une attention particulière sera apportée aux filières de la relance, comme le recyclage et la propreté, l’alimentation et la logistique durables, la mobilité solidaire, les métiers du grand âge et de l’autonomie, l’économie circulaire, le numérique et l’industrie. Différentes formes de groupements sont encouragées, y compris avec des entreprises classiques ou avec des facilitateurs d’achats inclusifs (plateformes inclusives, clauseurs, centrales d’achats, branches…). Les lauréats du plan 2020 sont également éligibles, à condition toutefois d’avoir réalisé au moins 20 % de leur objectif emploi 2021 à la date de candidature.

Les territoires prioritaires feront l’objet d’un taux de prise en charge jusqu’à 75 % du coût total du projet. Sont concernés : les quartiers politique de la ville, les zones de revitalisation rurale, les Outre-mer, ainsi que les zones non couvertes par des structures d’insertion par l’activité économique.

Dépôt du dossier de candidature : à partir de début mai et à échéance du 15 juin 2021.

Date de sélection des projets : fin juillet 2021.

Posté le par

Recommander cet article