Poursuite du déploiement territorial du Service public de l’insertion et de l’emploi

Insertion

L’État lance un appel à manifestion d’intérêt pour soutenir 35 nouveaux territoires en 2021.

Le gouvernement a placé le Service public de l’insertion et de l’emploi (SPIE) au cœur de sa stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté. Un premier appel à manifestation d’intérêt (AMI) a permis la sélection de 31 projets territoriaux en avril 2021, en complément des quatorze expérimentations lancées en mars 2020. Afin de poursuivre le déploiement territorial du SPIE à travers le pays, le ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion a lancé, mi-juillet, un second AMI pour permettre de sélectionner 35 territoires supplémentaires d’ici fin 2021.

L’ambition du SPIE est de garantir le droit à un parcours personnalisé à toute personne rencontrant des difficultés sociales ou professionnelles à entrer sur le marché du travail. L’AMI porte sur la mise en œuvre d’une coordination opérationnelle entre les professionnels de l’insertion. Il ne s’agit pas de renforcer la gouvernance institutionnelle, mais de structurer et d’approfondir la coordination et le maillage des professionnels autour du parcours de la personne accompagnée, précise le ministère. Les projets présentés par les opérateurs dans le cadre de la réponse à l’AMI doivent :

  • Placer les bénéficiaires au cœur du projet proposé ;
  • Refléter une bonne connaissance du public ;
  • S’inscrire dans les principes du SPIE ;
  • Expliciter les modalités de mise en œuvre des objectifs et attendus du SPIE.

Qui peut candidater ?

Un conseil départemental ou un autre acteur de l’insertion ou de l’emploi, avec l’accord du conseil départemental. Les porteurs de projet doivent représenter un groupement d’acteurs de l’insertion comprenant obligatoirement le conseil départemental et Pôle emploi et, plus largement : collectivités territoriales, missions locales, Cap emploi, CAF, ARS, CCAS, CIAS, associations, organismes de formation et d’accompagnement, entreprises…

Les actions éligibles

Ce sont les actions proposées en commun par les acteurs de l’insertion du territoire pour mettre en œuvre les recommandations de la concertation et, ainsi, simplifier et renforcer l’efficacité des parcours d’insertion à chaque étape, indique le texte de l’AMI.

Les projets, qui devront être mis en œuvre en 2022 et 2023, peuvent être présentés jusqu’au 11 octobre 2021. La sélection sera effectuée en novembre ou décembre 2021.

Posté le par

Recommander cet article