Les lauréats 2015 du Prix de l’innovation sociale locale

Insertion

L’UNCCAS a décerné, mi-décembre, les Prix 2015 de l’innovation sociale locale.

L’UNCCAS a organisé, le 16 décembre à Paris, la 12e cérémonie de remise du Prix de l’innovation sociale locale. Trois centres communaux et intercommunaux d’action sociale (CCAS/CIAS) ont ainsi été récompensés, chacun dans une catégorie : « Lever les freins à l’emploi », « Agir pour le développement social local », « Favoriser la qualité de vie au travail ». « Devant la qualité des dossiers », dixit l’UNCCAS, le jury a aussi attribué trois Coups de cœur. Les six CCAS/CIAS lauréats ont été sélectionnés parmi 117 dossiers de candidature.

« Lever les freins à l’emploi »

  • Lauréat : CCAS de Nancy, pour son « Dispositif Arc-en-ciel ». Ce service propose aux personnes travaillant en horaires décalés un système de garde d’enfant(s) à leur domicile. Des étudiants vacataires, employés par le CCAS, se rendent au domicile des familles, afin d’assurer le relais avant l’ouverture ou après la fermeture des structures d’accueil traditionnelles (crèches, écoles, garderies…).
  • Coup de cœur : CIAS du Cap-Sizun (Finistère), pour son dispositif « Favoriser une insertion socioprofessionnelle par la pratique d’activités sportives ». Le pôle insertion du CIAS du Cap-Sizun gère deux chantiers d’insertion. Depuis 2014, il propose aux salariés d’intégrer une pratique sportive à la semaine de travail. L’équipe encadrante cherche ainsi à apporter une plus-value à un projet global centré sur l’individu et à favoriser l’insertion sociale et professionnelle des salariés, a apprécié le jury.

« Agir pour le développement social local »

  • Lauréat : CIAS Latitude Nord Gironde – Saint-Savin pour son « Pôle de santé pluridisciplinaire sur le territoire de la communauté des communes Latitude Nord Gironde ». Le CIAS propose une mise en réseau coordonné des professions libérales de santé avec les professionnels des secteurs social, médico-social, hospitalier, et les élus du territoire, afin de lutter ensemble contre la désertification médicale et permettre la continuité et l’accès aux soins pour les habitants. Et ce, de manière durable.
  • Coup de cœur : CCAS de Yvetot (Seine-Maritime) pour son projet « Estime de soi : comment le dire ? ». Ce projet partenarial autour de la santé et de la culture réunit plusieurs participants de structures du médico-social, de la psychiatrie, du handicap, de la gérontologie, afin de mettre en place un évènement culturel ouvert au grand public.

« Favoriser la qualité de vie au travail »

  • Lauréat : CCAS de Garges-lès-Gonesse (Val-d’Oise) pour sa « Formation inter-structure des agents d’accueil ». Les agents d’accueil des structures généralistes de la ville développent, avec l’appui de leurs responsables, les outils et actions nécessaires pour exercer leurs missions de manière à rendre un service de qualité, tout en étant en capacité de faire face sereinement aux difficultés, explique le jury.
  • Coup de cœur : CCAS de Lescar (Pyrénées-Atlantiques) pour son dispositif « Prendre soin de soi en prenant soin de l’autre ». Le parcours de formation mis en place avec une psychomotricienne vise à donner des outils aux aides à domicile, afin de réduire les risques psychosociaux en adoptant des postures et des savoir-être adaptés aux situations rencontrées à domicile, mais aussi transmettre les connaissances acquises lors de cette formation aux autres agents, aux personnes aidées et leur famille, dans le cadre de la prévention de la perte d’autonomie.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum