Un appel à projets pour lutter contre le chômage de longue durée

Insertion

L’Agence nouvelle des solidarités actives (ANSA) veut accompagner le changement d’échelle des innovations visant l’accès à l’emploi des chômeurs de longue durée.

Animé par l’ANSA, l’accélérateur d’innovation sociale pour l’accès à l’emploi des chômeurs de longue durée a été créé en 2015, dans le cadre d’une alliance public-privé. Celui-ci permet le développement rapide et l’évaluation de projets innovants ayant porté leurs fruits à petite échelle, sur un public cible ou un territoire donné. « Tout l’enjeu consiste ensuite à les accompagner vers un changement d’échelle pérenne », explique l’Agence. À ce jour, trois projets ont intégré cet accélérateur, dont deux pour essaimage. À savoir : VITA-Air, porté par la structure d’insertion par l’activité économique Air Services, et Parcours gardien, mis en œuvre par le groupe d’économie sociale et solidaire Unis vers l’emploi.

Afin d’identifier de nouvelles innovations sociales capables de faciliter l’accès à l’emploi des personnes en situation de chômage de longue durée, l’accélérateur lance son appel à projets 2016. Il s’adresse à toute structure sans but lucratif : association, entreprise sociale, ou acteur de l’insertion par l’activité économique. Deux projets seront sélectionnés en juillet pour être accompagnés vers un changement d’échelle.

Toute innovation proposée doit remplir les critères suivants :

  • cibler le public des demandeurs d’emploi de longue durée : les personnes à la recherche d’emploi depuis plus d’un an ;
  • avoir fait preuve de son efficacité à petite échelle par une (ou plusieurs) structure(s) sur un territoire et auprès d’un public donné, en démontrant des premiers résultats prometteurs en matière de retour à l’emploi des chômeurs de longue durée, si possible dans le cadre d’une analyse d’impacts ;
  • démontrer la volonté du porteur de projet de transposer l’innovation au sein d’autres structures, sur d’autres territoires ou auprès d’autres catégories particulières de personnes en recherche d’emploi ;
  • avoir formalisé (ou avoir engagé la formalisation) un processus de mise en œuvre suffisamment précis (modalités d’intervention, phases…) qui puisse servir à une transposition au  sein d’une autre structure, sur un autre  territoire « à enjeux » ou auprès d’autres catégories particulières de personnes en recherche d’emploi.

Pour en savoir plus :

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum