Menu actualité

Thématiques

Actualité

Le chômage recule chez les personnes en situation de handicap

Publié - par

La baisse du taux de chômage des personnes en situation de handicap, amorcée en 2020, se poursuit en 2021 et au premier trimestre 2022, même s’il reste largement supérieur à celui de la population globale, a annoncé l’Agefiph jeudi 12 mai 2022.

Le chômage recule chez les personnes en situation de handicap

Le taux de chômage des personnes handicapées s’établit à la fin du premier trimestre 2022 à 14 % (contre 8 % pour l’ensemble de la population), alors qu’il s’élevait à 19 % avant la crise du Covid-19, un taux deux fois plus élevé que la population globale, a révélé l’organisme en charge de l’insertion professionnelle des personnes handicapés lors d’une conférence de presse. Ainsi, le taux de demandeurs d’emploi handicapés se situe à son plus bas niveau depuis cinq ans.

Pour Didier Eyssartier, directeur général de l’Agefiph, la pandémie pouvait « entraîner des craintes, mais les mesures exceptionnelles, largement sollicitées, ont permis un fort développement » des efforts mis en œuvre pour l’embauche et le maintien dans l’emploi des personnes en situation de handicap. L’ancienneté moyenne de l’inscription au chômage des personnes handicapées reste toutefois à un niveau « très élevé » de 909 jours, contre 695 pour l’ensemble de la population. Mais pour Christophe Roth, président de l’Agefiph, cet écart « se resserre », avec une nette diminution du chômage de longue durée : le nombre de demandeurs d’emploi dont l’ancienneté de la demande est supérieure à un an a diminué de 10 % entre les premiers trimestres de 2021 et de 2022.

Didier Eyssartier note également « une explosion » des entrées des personnes handicapées en alternance, avec plus de 8 000 contrats d’apprentissage signés en 2021 (+ 12 % sur un an). La formation professionnelle est « une priorité réelle et continue », a salué Christophe Roth.

Le taux d’emploi en 2021 des travailleurs en situation de handicap n’est pas encore connu. Ils représentaient 3,6 % de l’ensemble des actifs en 2020, encore loin du seuil légal fixé à 6 %. L’Agefiph ambitionne, d’ici 2024, d’atteindre un taux d’emploi supérieur à 4 %, ce qui représenterait une augmentation de 150 000 à 200 000 travailleurs handicapés, en visant notamment des secteurs en tension, comme le numérique, l’hôtellerie et la restauration ou le bâtiment.

Pour Christophe Roth, les opérations nationales comme les « DuoDay » – dispositif créé en 2018 permettant à une personne handicapée de partager une journée avec un professionnel pour découvrir son travail – permettent de « casser les préjugés et les biais négatifs » à leur emploi.

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2022