La recherche d’emploi deux fois plus longue pour les jeunes handicapés

Personnes handicapées

La recherche d’emploi est plus longue et compliquée chez les jeunes en situation de handicap, prenant 7,6 mois en moyenne, soit presque deux fois plus longtemps que pour les jeunes en général (4,2 mois), selon une enquête Ifop publiée jeudi 21 octobre 2021.

La recherche d’emploi est jugée simple par 69 % des jeunes, mais par seulement 42 % des jeunes handicapés, selon cette enquête réalisée en septembre 2021 sur deux échantillons représentatifs d’un millier de jeunes (18-30 ans) et un millier de jeunes en situation de handicap. La localisation géographique est un critère déterminant pour 68 % des jeunes en situation de handicap au moment de choisir un emploi (contre 61 % pour les jeunes en général). Mais le critère de la rémunération est moins déterminant pour eux (36 % contre 43 %), et ils privilégient davantage l’engagement éthique de l’entreprise (42 % contre 28 %), selon l’enquête réalisée en partenariat avec plusieurs organismes oeuvrant à l’insertion professionnelle des personnes handicapées,  dont l’Agefiph. Une fois embauchés, ils sont très majoritairement satisfaits, et même plus que les autres jeunes : 84 % jugent que leur poste correspond à leur niveau de qualification (78 % dans l’autre échantillon) et 84 % à leur projet professionnel (75 %). Ils n’ont pas plus de mal que les autres à s’épanouir professionnellement et ne font pas plus l’objet de moqueries ou propos vexants. Mais 30 % ont eu le sentiment d’être discriminés pour accéder à une promotion ou une formation (contre 20 %).

L’enquête montre une grande similarité entre les jeunes en situation de handicap ou pas : pour tous, le travail est une condition de la réussite personnelle (84 % pour les jeunes handicapés et 85 % pour l’ensemble des jeunes). « L’emploi est une priorité des personnes en situation de handicap et quand elles ont poussé la porte de l’entreprise, elles s’y sentent bien », a commenté lors d’une conférence de presse Sophie Cluzel, secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées, qui a fait de leur inclusion dans l’emploi et à l’école, avec des accompagnements adaptés, un axe majeur de sa politique. Alors que les entreprises ont l’obligation légale de compter 6 % de personnes en situation de handicap parmi leurs salariés, seuls 39 % ont indiqué leur situation dans leur CV et 57 % ont évoqué leurs besoins spécifiques avec le recruteur. L’emploi des jeunes sera cette année le thème central de la Semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées, du 15 au 21 novembre 2021.

Le gouvernement a créé en 2018 DuoDay, un dispositif qui permet à une personne handicapée de partager une journée avec un professionnel pour découvrir son travail. 10 % des duos formés aboutissent à une offre de stage ou d’emploi. 15 000 entreprises ont proposé des duos pour la prochaine édition, le 18 novembre 2021, mais seulement 9 000 candidats ont répondu, a indiqué Mme Cluzel.

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2021

Posté le par

Recommander cet article