Baccalauréat : attention aux conduites dopantes !

Jeunesse

À l’heure des premières épreuves du baccalauréat, la MILDECA met en garde les parents sur le développement de conduites dopantes chez les lycéens.

L’édition 2015 du baccalauréat a débuté ce mercredi 17 juin par la traditionnelle épreuve de philosophie. Cet examen est de nature à accroître le stress des lycéens, qui peut favoriser le développement de conduites dopantes aux conséquences souvent sous-estimées par les familles. La présidente de la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (MILDECA), Danièle Jourdain Menninger, appelle donc les parents à la vigilance. « Il est parfaitement inutile de recourir à un médicament pour améliorer la concentration ou la mémoire, aucune étude scientifique ne permettant d’en démontrer l’efficacité », insiste-t-elle.

Une bonne hygiène de vie, c’est-à-dire des repas équilibrés et le respect du cycle de sommeil, ainsi que l’absence de pression parentale permettront, mieux que tout médicament, au candidat de passer ses épreuves en toute sérénité. Dans les cas exceptionnels d’hyper anxiété, notamment pour les épreuves orales, on peut sans danger recourir à quelques produits à base de plantes calmantes ou demander conseil à son médecin, explique la Mission. La MILDECA conseille aux parents de candidats au baccalauréat « d’être attentifs à leur consommation de caféine, sous toutes ses formes, et recommande une vigilance particulière relative à toute consommation inhabituelle de médicaments de l’armoire familiale ».

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum