Éducation : Paris va expérimenter des secteurs « multi-collèges »

Jeunesse

Paris va expérimenter des secteurs « multi-collèges » pour la rentrée 2017 dans les XVIIIe et XIXe  arrondissements, une expérimentation lancée avec l’Éducation nationale pour renforcer la mixité sociale et qui a suscité parfois des polémiques.

Deux secteurs multi-collèges seront créés dans le XVIIIe, le premier pour les collèges Gérard-Philippe et Marie-Curie, le second pour les collèges Antoine-Coysevox et Hector-Berlioz. Un secteur est également créé dans le XIXe pour les collèges Édouard-Pailleron et Henri-Bergson.

Les collèges concernés « bénéficieront de moyens pédagogiques et humains supplémentaires », indique dans un communiqué la mairie de Paris, ajoutant que ces choix ont été faits « après un important travail de concertation associant l’Académie de Paris, la ville de Paris, les mairies d’arrondissement et la communauté éducative ».

« Notre démarche se veut humble et consensuelle », a indiqué Alexandra Cordebard, adjointe aux affaires scolaires de la maire PS de Paris Anne Hidalgo. « Il ne s’agit pas d’imposer à tous une solution miracle (…). Si ce dispositif porte ses fruits, nous pourrons envisager de l’étendre à d’autres arrondissements. »

L’expérimentation de secteurs « multi-collèges », une initiative de l’Éducation nationale qui en a lancé une douzaine en France lors de la rentrée 2016 en partenariat avec les collectivités locales, vise à rééquilibrer les origines sociales des élèves d’un même établissement.

À Paris en novembre dernier, des parents et professeurs du collège Antoine-Coysevox avaient dénoncé un projet fait dans la « précipitation », déplorant également l’absence de véritable concertation.

La ville de Paris a par ailleurs annoncé qu’en accord avec l’Académie de Paris, la sectorisation des collèges du XVIIe allait être modifiée, permettant de « désenclaver » certains collèges, en particulier le collège Boris-Vian.

Ces propositions devront être votées en Conseil de Paris, à la fin du mois.

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2017

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum