Les premières « prépa apprentissage » ouvrent leurs portes

Jeunesse

À compter du 1er mars, 150 CFA offrent 28 000 places à des jeunes dans les premières « prépa apprentissage ».

La ministre du Travail a annoncé, le 21 février 2019, l’ouverture, à compter de ce vendredi 1er mars 2019, des premières « prépa apprentissage ». Celles-ci constituent un sas pour les jeunes en « rupture de ban » afin d’accéder à un parcours d’apprentissage par un accompagnement sécurisant. Objectif affiché par Muriel Pénicaud : permettre aux « jeunes vulnérables d’envisager un parcours d’apprenti et de construire leur avenir professionnel ». Le comité de sélection a retenu 19 projets portés par 150 centres de formation d’apprentis (CFA), qui vont offrir 28 000 places à des jeunes majoritairement issus des quartiers de la politique de la ville. Les projets lauréats proposeront aux jeunes peu qualifiés des activités et des parcours leur permettant de :

  • Découvrir des métiers, mûrir leur projet professionnel, pour choisir leur voie ;
  • Consolider leurs compétences de base et leurs savoir-être professionnels ;
  • Faciliter la signature d’un contrat d’apprentissage.

« L’apprentissage est une voie de passion, d’excellence et d’autonomie, estime la ministre du Travail. L’intégration dans le monde professionnel des jeunes, en particulier les plus vulnérables, est un enjeu de premier plan pour leur réussite future ». Pour Sylvie Brunet, présidente de la section « emploi et travail » au Conseil économique, social et environnemental (CESE), chargée par la ministre de diriger le comité de sélection : « La concertation menée en amont de la réforme de l’apprentissage a fait émerger, de manière unanime, le besoin de préparation spécifique des jeunes à l’apprentissage. Je suis heureuse qu’une réponse leur soit apportée aujourd’hui ».

Les « prépa apprentissage » ont vocation à participer à la dynamique de l’apprentissage, en hausse de 7,7 % en 2018 par rapport à 2017, révèle le ministère du  Travail. Elles sont financées par le Plan d’investissement dans les compétences (PIC). De nouveaux projets peuvent être soumis par les CFA jusqu’au 15 mai 2019.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum