« Projets innovants en faveur de la jeunesse » : 9 nouveaux lauréats

Jeunesse

Présentation des lauréats de la dernière session de sélection de l’appel à projets du Programme des investissements d’avenir (PIA) « Projets innovants en faveur de la jeunesse ».

La quatrième et dernière session de sélection des lauréats de l’appel à projets du Programme des investissements d’avenir (PIA) « Projets innovants en faveur de la jeunesse » s’est achevée en juillet par la désignation de 9 nouveaux projets. Au total, 16 projets ont été sélectionnés depuis mai 2015, pour une enveloppe globale de 54 millions d’euros. « Rompre avec l’empilement des dispositifs et des politiques publiques sectorielles, rechercher les synergies, mieux coordonner les interventions à l’échelle d’un territoire, associer pleinement les jeunes à l’élaboration, à la mise en œuvre et à l’évaluation des politiques publiques qui leur sont dédiées : tels étaient les objectifs de l’appel à projet lancé en 2015.

Sur les trois à cinq prochaines années, les projets lauréats ont donc pour ambition de faire évoluer la gouvernance et les modalités de mise en œuvre des politiques dédiées à la jeunesse. Les initiatives retenues seront déployées à l’échelle des territoires, dans leur diversité : rural, urbain, outre-mer, grandes villes, petites agglomérations », explique le ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports. 

Présentation des 9 nouveaux lauréats.

Projet « La Réunion : un territoire d’avenir pour et par les jeunes »

Il sera porté par un GIP dédié, avec l’ambition de renouveler en profondeur et durablement les coopérations inter institutionnelles en faveur des jeunes Réunionnais confrontés à un chômage massif. Objectif : concevoir collectivement des politiques globales et intégrées de jeunesse co-construites avec les jeunes visant l’accès à l’autonomie, l’insertion professionnelle et une citoyenneté active des plus fragilisés. Le but est de fédérer autour de projets concrets et structurants pour le territoire l’ensemble des acteurs concernés : collectivités territoriales, services de l’État, partenaires sociaux, mouvement associatif, monde économique et jeunes, associés à toutes les phases de la démarche, y compris l’évaluation.

Projet « Investir dans les jeunesses de la Métropole Européenne de Lille »

Ce projet a pour objectif de fluidifier le parcours des jeunes et de mutualiser, coordonner et simplifier l’offre qui leur est destinée, sur les thèmes prioritaires de l’insertion, la mobilité, l’engagement citoyen et le numérique, en mobilisant tous les acteurs concernés.

Il est construit en étroite collaboration avec les communes de la Métropole, qui partagent des indicateurs jeunesse prioritaires et sont confrontées à de grandes difficultés socio-économiques.

Projet « Impact jeunes »

Porté par la Fondation des apprentis d’Auteuil, ce projet vise à expérimenter, modéliser, à l’échelle de trois quartiers des Bouches-du-Rhône, une méthodologie innovante d’intervention qui se concentre sur les jeunes et les parents d’une cité/bloc d’immeubles, pour la déployer à terme à plus grande échelle.

Projet « Agir ensemble pour l’émancipation des jeunes »

Conçu par la ville de Nantes, ce projet propose, à l’échelle de l’agglomération, un nouveau « contrat de partenariat » permettant de conforter les démarches de coopération existantes, de mettre en cohérence les interventions des acteurs et de faire évoluer les pratiques dans la durée. Celui-ci vise également à « faire mieux » et à agir au plus près des préoccupations des jeunes du territoire, autour du fil rouge de l’accompagnement dans leurs parcours vers l’émancipation.

Projet « TERRADOR, la jeunesse pour avenir »

Imaginé par Val de Garonne Agglomération, il fédère dix partenaires associatifs et institutionnels, aux compétences et aux actions complémentaires en faveur de la jeunesse. Il s’agit de mettre en synergie toutes ces compétences pour répondre, de façon transversale, aux problématiques rencontrées par les jeunes sur un territoire déterminé, la Moyenne Garonne.

Projet « Terres d’envol pour la jeunesse »

Imaginé par l’établissement public territorial « Paris Terres d’Envol », ce projet sera mis en œuvre sur trois communes du département de la Seine-Saint-Denis : Sevran, Tremblay-en-France et Villepinte. Les actions proposées abordent, d’une façon globale et cohérente, les problématiques cibles des jeunes : la citoyenneté, l’éducation et la scolarité, l’accès à l’emploi et à la formation, le sport et les loisirs, la santé, la mobilité…

Projet « Accroche active ! Pour une jeunesse mobilisée et actrice de son avenir »

Valenciennes Métropole souhaite développer une politique jeunesse plus innovante, plus performante et globale, sur les trois thématiques suivantes : le décrochage scolaire, l’orientation et les liens aux entreprises, la mobilité. Objectif : favoriser l’insertion sociale et professionnelle des jeunes.

Projet « Ambition territoriale : un projet partagé pour la jeunesse »

Porté par le communauté d’agglomération du Grand Verdun, ce projet vise à construire une politique jeunesse intégrée et partenariale sur son territoire, afin de faire de la jeunesse une dimension transversale des politiques locales et de la dynamique de l’agglomération.

Projet « Pôles territoriaux de coopération jeunesse »

Conçu par Convergence habitat jeunes, ce projet vise la création de Pôles territoriaux de coopération jeunesse (PTCJ), répartis sur l’axe est-ouest de la métropole bordelaise. Ces pôles seront des lieux de référence pour les jeunes de 16 à 30 ans, principalement sur les questions d’insertion professionnelle, de logement, de mobilité et d’entrepreneuriat. Le soutien du PIA portera sur le financement d’un PTCJ, sur la coordination globale du projet et sur son évaluation, en vue de sa transférabilité.

Pilotés par le Commissariat général à l’investissement (CGI) et le ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, les projets lauréats de cette action du PIA feront l’objet d’évaluations régulières sur leur impact et les conditions de leur essaimage à d’autres territoires. L’Agence nationale de rénovation urbaine (ANRU) en assurera le suivi et veillera à la mise en réseau entre les 16 lauréats. Ceux-ci se retrouveront dans le courant du mois de septembre à l’occasion d’une première journée d’échanges et de débat.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum