Menu actualité

Thématiques

Police, éducation, santé : un rapport avance des propositions pour les quartiers populaires

Publié le 3 juin 2022 à 7h40 - par

Plus de crèches, de maisons de santé et de policiers, plafond de logements sociaux… dans un rapport publié jeudi 2 juin 2022, l’Institut Montaigne égrène 31 propositions pour améliorer les conditions de vie dans les quartiers populaires.

Police, éducation, santé : un rapport avance des propositions pour les quartiers populaires

Les co-auteurs, Hakim El Karoui, contributeur régulier de cet institut à tendance libérale, et Olivier Klein, président de l’Agence nationale de rénovation urbaine (Anru), maire de Clichy-sous-Bois et soutien d’Emmanuel Macron, chiffrent le coût de leurs propositions à 2 milliards d’euros annuels, plus 300 millions d’investissement ponctuel. La principale dépense, chiffrée à 540 millions d’euros annuels, consisterait à recruter 13 500 policiers supplémentaires pour les 1 300 quartiers prioritaires de politique de la ville (QPV), où vivent environ 6,1 millions de personnes.

L’objectif est d’accroître la présence des agents sur le terrain, précisent les auteurs, qui suggèrent également de détacher des magistrats au sein même des services de police et de gendarmerie « avec la capacité de prononcer des peines courtes et immédiates, et donc de mettre fin aux libérations post-interpellations qui minent la crédibilité des forces de l’ordre. »

L’éducation est l’autre grand pilier de ce rapport, avec près de 700 millions d’euros annuels consacrés au total aux propositions en la matière. Parmi elles, l’élargissement des dispositifs « Cantine à 1 euro » et « Petit-déjeuner gratuit », pour lutter contre les carences alimentaires et renforcer le rôle social des cantines, où il est proposé « d’accueillir ponctuellement des étudiants, adultes, professeurs, retraités ».

Les auteurs proposent également d’augmenter les incitations financières pour attirer dans les QPV les enseignants « les plus efficaces » et de les recruter systématiquement « sur profil » pour les classes dédoublées (CP, CE1 et grande section de maternelle dans l’éducation prioritaire). Dans le secondaire, ils proposent d’expérimenter l’ouverture de classes préparatoires aux grandes écoles dans les lycées de QPV, et d’établir un système de tutorat, pour que les lycéens soient suivis par un adulte en poste de la Seconde au premier emploi. Pour la petite enfance, ils souhaitent créer 15 000 places en crèche, en augmentant la dotation budgétaire des communes, et favoriser les solutions de garde.

Le rapport propose d’encourager le développement de centres et maisons de santé, pour un investissement d’au moins 100 millions d’euros. Enfin, touchant au plus sensible sujet des quotas de logements sociaux dans les communes, les auteurs suggèrent de le plafonner à 40 % dans chaque commune, « tout en veillant à la bonne exécution des quotas de 20 ou 25 % » minimaux dans toutes les communes prévus par la loi.

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2022