Euro 2016 : les collectivités invitées à animer leur territoire autour du sport

Communication

Toutes les collectivités peuvent proposer des animations autour de l’Euro 2016 de football. Objectif : promouvoir le sport, notamment auprès des personnes les plus fragiles.

À l’occasion de l’Euro 2016 de football, qui se déroulera en France du 10 juin au 10 juillet 2016, le gouvernement souhaite que des animations locales permettent à chacun de « participer à la fête ». L’opération « Tous prêts ! », lancée par les ministères de la Ville et de la Jeunesse et des Sports avec la Fédération française de football (FFF), a précisément pour but d’aider les collectivités locales et associations qui le souhaitent à se joindre au programme. Les animations peuvent être organisés sur l’ensemble du territoire et pas seulement dans les villes hôtes de la compétition. 
Le ministère estime, en effet, que les grands événements sportifs internationaux doivent servir à favoriser les politiques publiques au service des territoires et de la population.

Les collectivités qui portent un projet « particulièrement innovant et d’envergure » ont jusqu’au 1er mars 2016 pour déposer leur candidature. Il devra valoriser les valeurs de plaisir, respect, engagement, tolérance et solidarité et s’inscrire dans le cadre des orientations développées par la FFF, autour de l’éducation, de la citoyenneté et de l’accès de tous aux pratiques sportives.

Les actions, gratuites, devront viser essentiellement les jeunes, les personnes âgées, handicapées, ou en difficulté sociale (détenus…) et les habitants des quartiers politiques de la ville ou des territoires ruraux enclavés.

Les ambitions du programme « Tous prêts ! » sont vastes. Cinq thèmes relatifs au sport sont prioritaires : promotion de la santé par la pratique sportive, engagement des jeunes et éducation à la citoyenneté par le sport, solidarité entre les générations notamment autour des valeurs du sport, lien entre sport et culture, promotion du développement durable. Pourront, par exemple, être labellisées les initiatives des collectivités qui visent à lutter contre l’obésité ou le vieillissement par le sport, celles qui favorisent l’activité physique dans les établissements d’accueil de personnes âgées dépendantes (Ehpad), les missions d’intérêt civique ou social à destination des jeunes, les actions de resocialisation par le foot des personnes démunies…

Le dossier doit être déposé auprès de la direction départementale de la cohésion sociale. La collectivité pourra recevoir des financements sous certaines conditions ; les crédits déconcentrés de la politique de la ville (boP 147) et la part territoriale du Centre national de développement du sport pourront être mobilisés.

 

Marie Gasnier

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum