Pour une autre approche du service public en zone rurale ?

Lutte contre les exclusions

Les « Maisons de services publics » devaient pallier la raréfaction des services publics dans les communes rurales, mais la faible densité du réseau actuel semble remettre en cause la pertinence du modèle. D’après une enquête réalisée par TLScontact pour l’Association des Maires Ruraux de France sur l’accessibilité des services publics dans les communes rurales, on constate que les habitants de ces communes font face à un grand nombre de difficultés dans leurs démarches administratives.

Des réflexions s’engagent sur une approche alternative permettant une amélioration de l’accessibilité aux services publics, une simplification de l’information et des démarches.

L’enquête de TLScontact, réalisée entre le 3 et le 13 mars 2020, recense les réponses de 900 habitants de communes rurales. L’objectif de cette étude est d’évaluer l’expérience citoyenne des habitants de zones rurales dans le cadre d’une démarche administrative et de tester une nouvelle façon de faciliter l’accès aux services publics pour ces mêmes habitants. 

Selon les habitants interviewés, un service public de qualité se définit principalement par la simplicité et la rapidité de ses démarches, sa proximité et la compétence des interlocuteurs. La défaillance du système actuel fait que 24 % ont déjà abandonné une démarche administrative, dont 33 % chez les moins de 50 ans. Dans le cadre de cette étude, 38 % des personnes interrogées estiment faire un effort important pour effectuer leurs démarches administratives.

Pour pallier ces problèmes, les pouvoirs publics ont créé les « Maisons de Services publics », mais ces établissements restent encore peu connus, mal localisés et très peu fréquentés. En effet, seulement 15 % des administrés interrogés en ont déjà entendu parler et 4 % seulement s’y sont déjà déplacés !

En revanche, une alternative qui permettrait de mieux informer le public, de simplifier les démarches administratives et de planifier des rendez-vous en mairie est mise en avant par l’Association des Maires Ruraux de France. Ce nouveau service d’accès, testé par les personnes interrogées, a été majoritairement bien reçu : 78 % des habitants en commune rurale pensent qu’il représente un progrès comparé au système actuel. L’étude révèle que le mode relationnel qui rencontre le plus de succès est le site internet, suivi de près par le déplacement en mairie, et que 33 % des interviewés seraient prêt à payer pour bénéficier de ce nouveau service d’accès, les moins de 50 ans étant les plus ouverts à cette possibilité.

Source : Services publics en zone rurale, TLScontact, 2020

Posté le par

Recommander cet article