La DGAFP publie un dictionnaire des compétences des métiers de l’État

Management

Objectif : mettre à plat l’ensemble des savoir-faire, savoir-être et connaissances acquises ou requises par les agents de l’État.

Il s’agit d’un « outil de référence contenant l’ensemble des mots employés dans la fonction publique d’État pour définir les compétences afférentes aux métiers identifiés dans le répertoire interministériel des métiers de l’État (RIME) », selon la présentation intégrée dans le dictionnaire même.

En clair, ce dictionnaire interministériel des compétences des métiers de l’État vient clarifier les compétences des métiers de la FPE tels qu’identifier dans le RIME, publié en 2006 et mis à jour en 2010. Une nécessité selon les auteurs dans un contexte de transformation de la FPE (départs en retraite massifs, allongement de carrière, réorganisation de l’administration, mobilité des agents, manque d’attractivité de certains postes, évolutions technologiques et dans le management) et d’évolution des statuts (fusion des corps, création de corps interministériels, loi de 2009 sur l’intégration, après détachement ou directe).

Ce dictionnaire s’adresse donc, selon ses auteurs, à la fois :

– aux recruteurs, pour mieux repérer les compétences recherchées et mises en avant dans les fiches de postes,

– aux conseillers carrière, pour établir plus facilement les profils de compétences des agents,

– aux cadres et managers, pour évaluer leurs agents et favoriser le développement et l’optimisation de leurs compétences,

– aux employeurs, pour mieux planifier les recrutements futurs en fonction des compétences recherchées,

– aux formateurs, pour proposer des actions plus adaptées aux besoins,

– et bien sûr aux agents, pour mieux s’orienter.

Le dictionnaire, qui se subdivise en une introduction-mode d’emploi et en un catalogue de compétences, se définit comme un outil de référence, d’aide à l’analyse et à la décision, de détection et de mise en œuvre des mobilités, mais pas comme un outil opérationnel de gestion.

Les compétences sont ainsi réparties en trois types : 102 savoir-faire (accompagner, accueillir, commander, communiquer, expertiser, expliquer…), 21 savoir-être conceptuels (sens de l’analyse, esprit de synthèse…), relationnels (être à l’écoute, faire preuve d’autorité…) ou contextuels (capacité d’adaptation, réactivité…) et 40 rubriques de connaissances (achat et marchés publics, expression orale, langues…).

Chaque savoir-faire et savoir-être dispose d’une fiche renvoyant aux libellés du RIME et citant quelques exemples de métiers correspondants. Chaque fiche connaissances est déclinée en différents points plus précis. Par exemple, la fiche « Bâtiment, infrastructures, immobilier » se décline en : concepts de la gestion technique immobilière, économie de la construction, organisation et fonctionnement des structures assurant la maîtrise d’ouvrage, principes de la gestion technique immoblière, etc.
 

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum