Menu actualité

Thématiques

Actualité

L’UNCCAS présente son Livre blanc sur l’autonomie

Publié - par

Le Livre blanc de l’UNCCAS formule des préconisations fondées sur les pratiques de terrain des CCAS et CIAS.

L'UNCCAS présente son Livre blanc sur l'autonomie

Le président de l’Union nationale des centres communaux d’action sociale (UNCCAS), Luc Carvounas, a dévoilé, mi-novembre, le Livre blanc de l’Union sur l’autonomie. Alors que l’UNCCAS espérait un vrai débat parlementaire sur cette question de société, son président n’a pas caché sa déception après l’abandon par le gouvernement du projet de loi sur l’autonomie et le grand âge. Le Livre blanc de l’UNCCAS formule près d’une cinquantaine de préconisations fondées sur les pratiques de terrain des CCAS et CIAS. Celles-ci sont réparties en sept thématiques :

  • La lutte contre l’isolement et le maintien du lien social,
  • L’accompagnement et le soutien aux aidants isolés,
  • La coordination territoriale,
  • Le maintien chez soi,
  • L’inclusion sociale,
  • L’offre intermédiaire préventive,
  • La gouvernance.

Le Livre blanc de l’UNCCAS sur l’autonomie insiste particulièrement sur six « points d’intentions ». À savoir :

  • Le service public de proximité a répondu présent pendant la crise sanitaire, quelles que soient les configurations territoriales. Il s’agit aujourd’hui d’en tirer tous les enseignements en matière de veille, d’analyse des besoins, d’aller vers, de coordination, de mobilisation et, donc, de besoin légitime de reconnaissance des agents pleinement investis dans leur mission, estime l’UNCCAS.
  • Faire, enfin, de la lutte contre l’isolement et des démarches préventives une priorité.
  • Sortir des logiques cloisonnées et binaires entre le domicile et l’établissement et soutenir le développement d’offres d’hébergement alternatives et, parmi elles, les résidences autonomie, dont il s’agit de soutenir et d’accompagner la modernisation.
  • Promouvoir une politique d’accompagnement du grand âge qui inclut les questions d’adaptation du logement, de mobilités, d’inclusion numérique, de lien social, d’aménagements urbains.
  • Envisager le secteur de l’accompagnement des personnes âgées non pas sous le seul angle réducteur des coûts et de la charge financière qu’il représente, mais aussi comme une opportunité d’expérimentations, d’innovation et de progrès social.
  • Prendre en compte l’augmentation de la précarité des publics âgés accompagnés par les CCAS, mais aussi des personnes handicapées vieillissantes et de leurs aidants.