Loi autonomie: un répit de 7 jours par an pour les aidants?

Personnes âgées

La ministre déléguée chargée des Personnes âgées et de l’Autonomie propose de créer un statut pour les aidants.

Michèle Delaunay, ministre déléguée chargée des Personnes âgées et de l’Autonomie, commence à dévoiler les mesures de son projet de loi d’orientation et de programmation pour l’adaptation de la société au vieillissement. Ainsi, à la veille de Noël, elle a annoncé son intention de créer un statut pour les aidants, avant de leur assurer « un droit au répit »

Ce nouveau droit prendrait la forme d’un soutien financier destiné à rémunérer des services à la personne ou d’hébergement temporaire pour leur proche dépendant. Accordées sans condition de ressources, ces aides seraient plafonnées à sept jours par an. Elles viendraient en supplément de l’allocation personnalisée d’autonomie (APA).

La ministre a, par ailleurs, annoncé qu’elle allait proposer, pour les personnes âgées à faibles revenus, un forfait pour l’acquisition d’un « bouquet autonomie », afin de leur permettre d’accéder à des équipements techniques (services de téléassistance, chemins lumineux anti chute…). Pour cela, elle projette la création d’un fonds, « probablement géré par les conseils généraux ».

Michèle Delaunay confirme, également, sa volonté de réhabiliter les foyers-logements. Elle souhaite la création d’un Haut Conseil de l’âge, pour rendre plus visible la politique en faveur des personnes âgées en France. Une enveloppe de 650 millions d’euros serait consacrée à ces différentes mesures.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum