Personnes âgées, Label « Bien vieillir – Vivre ensemble » : 38 communes primées

Personnes âgées

Le label « Bien vieillir – Vivre ensemble » vient récompenser les pratiques et les améliorations des collectivités territoriales pour mieux accompagner les aînés dans leur vie quotidienne.

La ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale et la secrétaire d’État chargée de la Santé, Roselyne Bachelot et Nora Berra, ont décerné, le 30 juin, le label « Bien vieillir – Vivre ensemble ». Service d’aide au déplacement, adaptation du logement, prévention santé, activité physique, spectacles, ateliers… Les collectivités territoriales rivalisent d’initiatives en faveur des aînés. La remise de ce label est l’occasion de récompenser leurs efforts et leur imagination « pour mieux accompagner les aînés dans leur vie quotidienne et valoriser leur rôle dans la cité », expliquent les promoteurs de l’opération. Fin juin, 38 communes supplémentaires ont ainsi reçu le label « Bien vieillir – Vivre ensemble ».

Lancé le 15 juillet 2009, ce label vise à aider les villes françaises à répondre aux enjeux du vieillissement de la population. « D’ici 2030, trois personnes sur cinq vivront dans des villes et 28 % de la population sera âgée de plus de 65 ans ; le rôle des communes est donc primordial pour favoriser une politique locale en faveur des aînés », précise les organisateurs. Le label « Bien vieillir – Vivre ensemble » a été conçu avec l’Association des maires de France (AMF) et l’association parlementaire « Vieillir en France ». Pour les villes lauréates, cette récompense représente « un engagement fort dans une démarche d’anticipation, innovante et durable, pour répondre aux enjeux du vieillissement dans leurs territoires en mobilisant l’ensemble de leurs services » dans les domaines de l’urbanisme, du logement, des transports, des services de santé, du médico-social, de la culture et de la vie associative.

Corrélé avec « Les villes amies des aînés » de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), l’objectif de ce label est aussi de « créer un véritable réseau de partage de bonnes pratiques en valorisant les initiatives exemplaires des villes labellisées l’an dernier et cette année. » Le nombre important de dossiers de candidature reçus « témoigne de l’implication croissante des communes à prendre en compte et améliorer la place et la qualité de vie des aînés », se félicitent les promoteurs du label.

Un engagement sur 5 ans

Ce label vient couronner une démarche qui s’inscrit dans le temps et une réflexion sur le long terme. Pour les villes labellisées, il constitue un véritable engagement. En effet, elles doivent élaborer un plan d’action sur 5 ans, pour répondre aux enjeux liés à la place des aînés dans les villes et créer des structures adaptées dans les domaines des transports, de l’habitat, de l’urbanisme, du logement, des prestations de services et du renforcement du lien social.

Les villes recevant le label s’engagent, ainsi, sur un cahier des charges précis et sur un cycle de 5 ans.

– Année 1 : Effectuer un audit de la commune réalisé par un comité de pilotage.

– Année 2 : Élaborer un plan d’action sur 3 ans, à partir des résultats de l’audit. Mettre au point des indicateurs de référence pour mesurer la mise en œuvre du programme.

– Années 2 à 4 : Lancer un plan d’action sur 3 ans.

– Année 5 : Évaluer les actions mises en œuvre durant ces trois années.
 

Les 38 nouvelles communes labellisées

Le label connaît, aujourd’hui, une « forte dynamique », selon ses promoteurs. De fait, 34 villes ont été labellisées en 2010 et 38 nouvelles villes le sont cette année.

Voici la liste des nouveaux lauréats : Agde, Le Crès (Hérault) ; Aulnay-Sous-Bois (Seine-Saint-Denis) ; Beaucourt (Territoire de Belfort) ; Blagnac (Haute-Garonne) ; Bourg de Péage (Drôme) ; Brive-la-Gaillarde (Corrèze) ; Calais, Liévin (Pas-de-Calais) ; Caluire-et-Cuire, Craponne, Pierre-Bénite (Rhône) ; Changé (Sarthe) ; Chenôve, Dijon (Côte-d’Or) ; Cognac (Charente) ; Coulounieix-Chamiers (Dordogne) ; Dax (Landes) ; Grasse (Alpes-Maritimes) ; Jurançon (Pyrénées-Atlantiques) ; La Londe les Maures, La Seyne-sur-Mer (Var) ; Lambersart, Lambres lez Douai (Nord) ; Le Tampon (La Réunion) ; Marmande (Lot-et-Garonne) ; Monteux (Vaucluse) ; Nogent-sur-Marne (Val-de-Marne) ; Saint-Aubin-du-Médoc, Le Taillan-Médoc (Gironde) ; Saint-Grégoire (Ille-et-Vilaine) ; Saint-Jean-de-Maurienne (Savoie) ; Saint-Mars-du-Désert (Loire-Atlantique) ; Saint-Pol-de-Léon (Finistère) ; Saint-Priest-en-Jarez (Loire) ; Sens (Yonne) ; Soisy-sous-Montmorency (Val-d’Oise) ; Souillac (Lot).

Posté le par Rédaction Weka

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum