Une convention pour former les premiers assistants de soins en gérontologie

Personnes âgées

Les personnes âgées dépendantes et les patients atteints de la maladie d’Alzheimer nécessitent une prise en charge adaptée. Avec le soutien financier de la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA), l’Association nationale pour la formation permanente du personnel hospitalier (ANFH) va former, dans cette optique, 620 assistants de soins en gérontologie (ASG) en 2010.

La direction générale de la cohésion sociale (DGCS), l’Association nationale pour la formation permanente du personnel hospitalier (ANFH), l’organisme paritaire collecteur agréé (OPCA) de la fonction publique hospitalière et la CNSA ont signé, le 29 juin 2010, un avenant à leur accord cadre 2010/2012, portant sur la formation des assistants de soins en gérontologie (ASG). La formation à ce « nouveau métier », né de la mesure 20 du Plan Alzheimer, est d’une durée de 140 heures. « C’est une compétence que peuvent acquérir les aides soignants, les aides médico-psychologiques et les auxiliaires de vie sociale », précise la CNSA.

L’ASG intervient auprès de personnes âgées en situation de grande dépendance et/ou présentant des troubles cognitifs, nécessitant des techniques de soins et d’accompagnement spécifiques. Son intervention s’effectue dans le cadre d’une équipe pluri-professionnelle, sous la responsabilité d’un professionnel paramédical ou d’un travailleur social, soit au domicile au sein d’un services de soins infirmiers à domicile (SSIAD), soit en établissement, en EHPAD, notamment dans les unités spécifiques de type pôles d’activités et de soins adaptés (PASA), éventuellement à l’hôpital, dans les services de soins de suite et réadaptation cognitivo-comportementaux, et les unités de soins de longue durée (USLD).

La CNSA accordera cette année une enveloppe budgétaire de près d’1,4 million d’euros à l’ANFH, qui doit lui permettre de former 620 ASG, parmi les aides soignants et les aides médico-psychologiques travaillant dans la fonction publique hospitalière. Il s’agit de la part la plus importante des 10,8 millions d’euros que la Caisse va consacrer à cette formation sur trois ans, à raison de 3,6 millions d’euros par an, pour l’ensemble des organismes paritaires (Uniformation, Unifaf et, dans une moindre mesure, le CNFPT et FormaHP). La CNSA ambitionne de financer la formation de 5 000 assistants de soins en gérontologie en trois ans, avec l’ensemble des organismes paritaires collecteurs agréés (OPCA).

Posté le par Rédaction Weka

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum