Remise du Livre blanc Entreprises et handicap

Personnes handicapées

L’emploi des personnes handicapées doit désormais s’inscrire dans le droit commun, plaident les auteurs du Livre blanc.

La ministre des Affaires sociales et de la Santé, Marisol Touraine, a reçu, le 18 mars, le Livre blanc « Entreprises et handicap », des mains de Marie-Anne Montchamp, ancienne secrétaire d’État aux Personnes handicapées et présidente fondatrice de l’association Agence Entreprises et handicap.

Ce document est le fruit du Forum ouvert que l’Agence a organisé le 14 janvier, à Paris, sur le maintien dans l’emploi des salariés handicapés, intitulé : « Recruté, et après ?… ».

Ce Livre blanc propose « 6 grands axes d’interpellation suggérant 6 voies de progrès ». À savoir :

1. Au-delà des postes de travail et des locaux, il faut rendre les emplois eux-mêmes accessibles. C’est l’accessibilité de l’organisation du travail qui est le plus souvent cruciale pour le maintien dans l’emploi. Elle détermine la capacité du salarié à exprimer durablement sa compétence.

2. Il faut promouvoir une nouvelle génération d’accords handicap en ouvrant de nouvelles étapes pour la négociation sociale, afin d’affirmer le droit des salariés handicapés à une vie professionnelle harmonieuse.

3. L’emploi des personnes handicapées doit désormais s’inscrire dans le droit commun. Ce qui suppose de repenser, chaque fois que nécessaire, l’organisation du travail :
 

  • En accordant le même traitement aux sujets communs aux salariés handicapés et aux salariés « ordinaires », (temps de travail, télétravail, absences, frontière entre la sphère privée et la sphère professionnelle) ;
  • En opérant un réel changement de paradigme : la prise en compte des salariés handicapés dans l’unité de travail conduit à faire le choix d’une organisation bienveillante et attentive pour tous, là où, traditionnellement, c’est l’entreprise (son organisation, sa culture, sa hiérarchie) qui impose ses choix organisationnels aux salariés.
     

4. L’accès à la formation professionnelle des salariés handicapés doit être développé et renforcé par la sécurisation des parcours de formation. C’est une condition absolue de l’expression de leurs compétences. Pour eux, encore moins que pour les salariés ordinaires, on ne peut se permettre des « formations alibi », ou des formations « impasses », ces dispositifs que l’on affiche volontiers, mais qui se révèlent inutiles, inappropriés et au fond désespérants.

5. Parce que les responsables hiérarchiques sont les acteurs directs de l’inclusion et du maintien dans l’emploi des collaborateurs, il faut promouvoir un management responsable.

6. Il convient de penser l’entreprise comme territoire de santé dans le territoire de santé pour prévenir la désinsertion professionnelle, en conciliant travail et soins, de la prévention à l’accompagnement.

Marisol Touraine et sa ministre déléguée chargée des Personnes handicapées, Marie-Arlette Carlotti, se disent « pleinement mobilisées pour lutter contre les discriminations et pour l’insertion des personnes handicapées dans le monde du travail ». Les propositions de ce Livre blanc feront donc « l’objet d’un examen attentif par le gouvernement ».

Le Livre blanc « Entreprises et handicap » est à consulter sur : www.social-sante.gouv.fr
 

Weka formation vous propose une formation adaptée à vos besoins :

Weka formation

S’acquitter de l’obligation d’emploi de travailleurs handicapés

Objectifs :


  • Connaître les obligations de l’employeur public en matière d’emploi des personnes handicapées.
     
  • Faire le point sur les dispositions spécifiques prévues en faveur des travailleurs handicapés.
     
  • Maîtriser les conditions d’accès à l’emploi, à la formation et à la promotion des personnes handicapées.
     
  • Appréhender les bases d’une gestion efficace du personnel handicapé.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum