Toujours plus de places pour l’accueil des enfants de moins de 3 ans

Petite enfance

Fin 2009, plus de 10 500 établissements et services d’accueil des enfants de moins de 3 ans proposaient près de 353 000 places, selon une récente étude du ministère des Solidarités et de la Cohésion sociale.

Cet article fait partie du dossier :

Action Sociale Structures d’accueil petite enfance : la nouvelle donne Voir le dossier

Le nombre d’établissements et de places d’accueil collectif pour les enfants de moins de 3 ans a continué de croître en 2009, constate la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees), dans le n° 763 de sa publication Études et résultats, daté de juin 2011.

Son étude recense ainsi 292 400 places d’accueil collectif en 2009, soit 10 600 de plus qu’en 2008 (+ 3,7 %). La croissance annuelle moyenne observée depuis 2005 est donc de + 3,3 % et 35 600 places d’accueil collectif ont été créées en quatre ans.

Depuis 1998, la hausse s’établit à près de 75 000 places ! L’accueil collectif recouvre des réalités diverses : les établissements dits multi-accueil offrent différents modes de prise en charge des enfants de moins de 6 ans, tandis que les structures mono-accueil (crèches collectives, haltes-garderies et jardins d’enfants) n’en proposent qu’un seul.

Selon la Drees, une place en crèche a bénéficié à environ 1,7 enfant au cours de l’année en 2009, contre 3,4 enfants en moyenne pour une place en structure multi-accueil (hors structures à gestion parentale ou implantées sur le lieu de travail des parents).

Si, entre 2008 et 2009, le nombre d’établissements mono-accueil a enregistré une baisse de 1,3 % – – 0,7 % pour les crèches, – 3,6 % pour les haltes-garderies -, les structures multi-accueil ont, quant à elles, connu un développement soutenu. Celui-ci a fait plus que compenser la baisse du nombre d’établissements et de places mono-accueil.

En 2009, les 5 700 établissements multi-accueil proposaient près de 166 400 places, soit 12 800 de plus qu’en 2008 (+ 8,3 %). Ces établissements se révèlent de taille moyenne : 42 % offrent moins de 20 places et 20 % plus de 40 places. « Cette plus petite taille des établissements multi-accueil pourrait être liée à une plus grande difficulté à gérer des formes d’accueil multiples pour les grandes structures », commentent les deux auteurs de l’étude.

Le nombre de services d’accueil familial (hors structures multi-accueil collectives et familiales), plus communément appelés crèches familiales, a diminué en 2009 : 756 contre 772 en 2008. Cette année-là, les services d’accueil familial et les structures multi-accueil collectives et familiales proposaient 60 400 places d’accueil familial au domicile d’assistantes maternelles.

Le taux d’accueil collectif, calculé comme le nombre moyen de places pour 100 enfants de moins de 3 ans, était de 12,2 places en France métropolitaine en 2009, contre 11,8 en 2008. Mais les disparités entre départements demeurent importantes. En effet, ce taux varie de 3 à 33 places pour 100 enfants de moins de 3 ans, selon les départements.

Entre 2008 et 2009, 68 départements métropolitains ont enregistré une augmentation du nombre de leurs places d’accueil collectif. Pour 39 d’entre eux, la progression est supérieure à la moyenne (3,7 %), dépassant même 15 % pour huit d’entre eux. Les départements où le taux d’accueil collectif dépasse la moyenne nationale sont essentiellement Paris et la petite couronne, ainsi que les départements situés dans les régions du sud de la France. Plus généralement, les départements les plus urbains sont les mieux dotés en accueil collectif.

Comme en 2008, le taux d’accueil familial s’établissait, quant à lui, à 2,6 places pour 100 enfants de moins de 3 ans en 2009. Néanmoins, il varie de 0 à 10 selon les départements. Quatre départements de la grande couronne parisienne (Essonne, Val-d’Oise, Yvelines et Seine-et-Marne), ainsi que l’Ariège et la Corrèze offrent plus de 5 places pour 100 enfants de moins de 3 ans.

Globalement, si l’on considère à la fois l’accueil collectif et familial, le taux d’accueil moyen sur la France métropolitaine s’établit à 14,8 pour 100 enfants de moins de 3 ans. Sur l’ensemble du territoire métropolitain, plus d’un département sur deux offre une capacité globale d’accueil en structures collectives et services familiaux comprise entre 8 et 15 places pour 100 enfants de moins de 3 ans (53 %) et un quart une capacité supérieure à 15 places (27 %). Les autres départements (20 %) proposent une offre comprise entre 5 et 8 places pour 100 enfants de moins de 3 ans. C’est principalement à Paris et en région parisienne (petite et grande couronne), ainsi que dans le sud de la France (particulièrement dans le sud-est), que l’offre globale d’accueil collectif et familial s’avère la plus importante.

Toutefois, la prise en compte de l’offre des assistantes maternelles – plus de deux fois supérieure à celle de l’accueil collectif et familial au niveau national -, ainsi que, dans une moindre mesure, de la scolarisation des enfants de 2 ans, modifie la physionomie de la répartition territoriale de l’offre d’accueil. Cette dernière est, au total, plus développée autour d’un axe allant des Pays de la Loire à la Franche-Comté, ainsi que dans les contreforts du Massif central, conclut la Drees.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum