Menu actualité

Thématiques

Actualité

Portraits d'acteurs

Cédric Renaud, Directeur de la police et de la sécurité civile municipales de la ville de Saint-Étienne et président de l'ANCTS

Cédric Renaud

Directeur de la police et de la sécurité civile municipales de la ville de Saint-Étienne et président de l'ANCTS

« Les événements gravissimes de 2015 ont profondément fait évoluer mes pratiques professionnelles et mon environnement de travail. »

Quelles sont vos fonctions actuelles ?

Cédric Renaud : Je suis le président de l’Association nationale des cadres territoriaux de la sécurité (ANCTS). Je suis également directeur de la police et de la sécurité civile municipales de la ville de Saint-Étienne.

Quelles ont été les grandes étapes de votre parcours professionnel ?

Cédric Renaud : En 2004, je réussis à la fois une maîtrise en droit public et le concours d’entrée à l'École des Officiers de la Gendarmerie Nationale (EOGN) de Melun (77). Je prends mon premier commandement en 2006 à Falaise dans le Calvados. En septembre 2014, je suis recruté par la ville de Saint-Étienne sur mes fonctions actuelles. En janvier 2015, après les attentats de Charlie, je suis l’un des fondateurs de l'ANCTS et j’en suis élu président.

Citez le projet qui vous a le plus marqué et dont vous êtes le plus fier ?

Cédric Renaud : La fondation de l'ANCTS et son essor depuis plus de trois ans !

Avez-vous un rêve que vous souhaiteriez concrétiser ?

Cédric Renaud : Pas spécialement. J’essaie de vivre intensément en associant au mieux vie privée et vie professionnelle. Le bien-être dans ces deux aspects est indispensable à mon équilibre.

Comment décririez-vous votre engagement personnel en tant qu’acteur public ?

Cédric Renaud : Je suis un passionné de mes domaines d’activité. J’essaie de communiquer cet enthousiasme à mes collègues, mais j’ai aussi appris à travailler efficacement avec celles et ceux qui ne le partagent pas.

Quelles sont les qualités essentielles inhérentes à vos fonctions ?

Cédric Renaud : Le calme et la pondération, dont il m’arrive parfois de me départir malheureusement. Il faut également avoir une bonne capacité de travail.

Quelles sont les rencontres qui vous ont le plus marqué dans votre carrière ?

Cédric Renaud : Mes premiers patrons, Ludovic Laporte et Philippe Celle, qui m’ont inculqué les bases du travail dans les domaines de la sécurité, et mes patrons actuels, Gaël Perdriau, maire de Saint-Étienne et président de Saint-Étienne Métropole, et Frédéric Paredes, directeur général adjoint.

Quels sont les deux changements les plus importants qui ont impacté votre carrière ?

Cédric Renaud : Le premier, c’est évidemment la bascule entre la gendarmerie nationale, au sein de laquelle j’ai travaillé de 2004 à 2014, et la fonction publique territoriale. L’autre est malheureusement la succession d’attentats à partir de janvier 2015. Ces événements gravissimes ont profondément fait évoluer mes pratiques professionnelles et mon environnement de travail.

Voir tous les portraits