« Pas question de revenir sur la sur-rémunération » des fonctionnaires en Outre-mer

Rémunération

« Dans ce gouvernement, il n’est pas question de remettre en cause la sur-rémunération » des fonctionnaires dans les territoires d’Outre-mer, a assuré lundi 27 novembre la ministre des Outre-mer Annick Girardin sur Public Sénat.

La sur-rémunération des fonctionnaires « est calculée avec deux éléments : le coût de la vie dans les territoires – la sur-rémunération à des taux différents selon les territoires -, mais aussi l’éloignement », a-t-elle expliqué.

En Outre-mer, les fonctionnaires bénéficient d’une majoration de leur traitement brut, justifiée notamment par le différentiel de coût de la vie avec l’Hexagone, qui varie de 40 % (Guadeloupe, Guyane, Martinique) à 54 % (La Réunion).

Un audit de la Cour des comptes publié fin juin a préconisé de revoir les majorations de rémunérations et d’indemnités pour les fonctionnaires en poste Outre-mer, jugées largement supérieures au surcoût de la vie dans ces territoires.

En octobre, la Cour des comptes a une nouvelle fois mis en cause cette sur-rémunération pour les agents territoriaux, jugeant qu’elle ne correspondait « pas à des contraintes réelles dans la fonction publique territoriale mais pèse lourdement sur l’équilibre des comptes locaux ».

« Le gouvernement précédent avait travaillé sur le coût de la vie, il faut continuer à faire en sorte qu’il y ait d’avantage de possibilités de faire baisser les prix », a estimé la ministre.

Mais « il faut accompagner le développement économique. La fonction publique a longtemps été une réponse dans les territoires d’Outre-mer à l’absence de développement économique. On a fait du social ou de l’accompagnement à travers la fonction publique », a-t-elle ajouté.

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2017

Posté le par Rédaction Weka

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum