SMIC, réforme de l’assurance chômage, taxe d’habitation… ce qui a changé au 1er janvier 2021

Sanitaire et social

Diverses mesures sont entrées en vigueur avec le passage à la nouvelle année.

SMIC, APL, plafond de la Sécurité sociale, assurance chômage, remboursement des prothèses auditives, taxe d’habitation… Comme chaque année, diverses mesures ou revalorisations sont entrées en vigueur le 1er janvier 2021.

Plafond de la Sécurité sociale

En raison du contexte économique lié à la crise sanitaire, le plafond de la Sécurité sociale n’est exceptionnellement pas revalorisé en 2021. Un arrêté a été publié en ce sens au Journal officiel le 29 décembre 2020. À compter du 1er janvier 2021, les valeurs de ce plafond sont donc gelées aux montants suivants :

  • Valeur annuelle : 41 136 euros ;
  • Valeur mensuelle : 3 428 euros ;
  • Valeur journalière : 189 euros ;
  • Valeur horaire : 26 euros.

Le plafond de la Sécurité sociale est utilisé pour le calcul du montant maximal de certaines prestations sociales comme : les indemnités journalières pour maladie, accident du travail, maternité, paternité ; les pensions d’invalidité ; les pensions d’assurance vieillesse du régime général.

Pour les employeurs, il sert à calculer, notamment :

  • Les cotisations sociales sur le salaire, l’assurance vieillesse, le chômage, les régimes complémentaires de retraite ;
  • Les seuils d’exonération fiscale et sociale des indemnités de rupture ;
  • Les indemnités concernant les stages en entreprise des étudiants ;
  • La contribution au fonds national d’aide au logement.

SMIC

Le Salaire minimum interprofessionnel de croissance (SMIC) a été revalorisé de 0,99 % à compter du 1er janvier 2021. Ainsi, le nouveau montant du SMIC brut horaire est porté à 10,25 euros, soit 1554,58 euros par mois (sur la base de 35h/semaine).

Réforme de l’assurance chômage

  • De nouvelles modalités de calcul du salaire journalier de référence des demandeurs d’emploi entrent en vigueur en 2021. Les indemnités chômage sont désormais calculées sur le revenu mensuel moyen du travail, et non plus sur les seuls jours travaillés, comme aujourd’hui.
  • Le mécanisme de dégressivité de l’allocation est, quant à lui, à nouveau reporté. La première dégressivité de l’allocation interviendra, dans ce cadre, à compter du 1er mars 2021.

APL

La réforme dite des « APL en temps réel », repoussée en raison de l’épidémie de Covid-19, est entrée en vigueur au 1er janvier 2021. Depuis cette date, les allocations personnalisées au logement (APL), les allocations de logement familiales (ALF) ou encore les allocations de logement sociales (ALS) sont calculées sur la base des ressources des douze derniers mois, et non plus sur celle des revenus perçus deux ans plus tôt. Elles seront actualisées de manière automatique tous les trois mois, afin de s’adapter plus rapidement à la réalité de la situation des ménages.

Le versement de ces aides reste mensuel et à date fixe. À noter que les allocataires n’auront aucune formalité à faire, sauf contre-indication de leur CAF.

Taxe d’habitation

2021 marque une étape supplémentaire dans la suppression progressive de la taxe d’habitation. Si 80 % des Français les plus modestes ont déjà cessé de payer cet impôt, les 20 % restants suivront le même chemin à partir du 1er janvier 2021 et jusqu’en 2022. En 2023, lorsque tous les foyers seront concernés, la suppression de la taxe d’habitation représentera, en moyenne, un gain de 738 euros par foyer et par an, assure le gouvernement.

Pour aider les usagers à estimer la réduction de leur taxe d’habitation pour 2021, un simulateur est disponible sur le site.

Prothèses auditives

Dans le cadre de la réforme « 100 % santé », les soins liés aux prothèses auditives sont intégralement pris en charge par la Sécurité sociale et les complémentaires santé des assurés à partir du 1er janvier 2021.

Posté le par

Recommander cet article