Affirmer le rôle des usagers comme acteurs de leur parcours de santé

Santé

Présentation des lauréats de l’appel à projet « Accompagnement à l’autonomie en santé » 2017.

Le ministère des Solidarités et de la Santé a publié, le 7 décembre, la liste des neuf projets pilotes lauréats de la deuxième vague de l’appel à projet « Accompagnement à l’autonomie en santé » 2017. Cette démarche doit permettre l’expérimentation de dispositifs d’accompagnement des personnes malades, en situation de handicap ou à risque de développer une maladie chronique, dans le but de renforcer leur autonomie.

L’expérimentation s’inscrit dans l’axe IV de la Stratégie nationale de santé qui vise à « réaffirmer le rôle des usagers comme acteurs de leur parcours de santé en favorisant leur participation par des démarches innovantes, notamment d’accompagnement ». L’objectif affiché est de renforcer les capacités de prise de décision et d’action (empowerment) de la personne confrontée à une vulnérabilité en santé. En application de la loi de modernisation de notre système de santé, des projets innovants, présélectionnés par les Agences régionales de santé (ARS), ont été évalués par un comité d’évaluation national réunissant acteurs institutionnels, associatifs et experts. Une animation est prévue pour accompagner et évaluer ces projets sur une durée de 5 ans.

Voici les résumés des projets pilotes retenus :

Tandem APESO (Accompagnement des personnes en surpoids ou en situation d’obésité), porté par le Collectif interassociatif sur la santé en Auvergne-Rhône-Alpes (CISS ARA)

L’objectif principal est de renforcer la capacité des personnes en surpoids ou en état d’obésité et leur entourage à s’approprier les enjeux liés à leur état et à s’inscrire dans une démarche active de stabilisation ou d’amélioration de leur situation de santé. Les objectifs secondaires visent à améliorer le confort de vie des personnes concernées, à réduire le gradient social associé au surpoids et à sensibiliser l’entourage des personnes concernées.

Équipe mobile basse vision intervenant sur la région Bourgogne-Franche-Comté, porté par l’association Voir et Percevoir

Les bénéficiaires du projet sont toutes les personnes malvoyantes, sans distinction, exprimant un besoin d’aide à la vie quotidienne sur le territoire de la région Bourgogne-Franche-Comté. L’objectif est de leur offrir les prestations de rééducation et d’aide dans les conditions qui ont fait leurs preuves en milieu scolaire ou professionnel : bilan fonctionnel, adaptation du lieu de vie, instruction de locomotion, rééducation ergothérapique, accompagnement en informatique spécialisée, information, pour leur permettre de retrouver un maximum de capacités.

TEPS : « Inscrire la Triade enfant-parent-soignant dans les décisions du parcours de santé, un impact sur la pratique ? », porté par l’association Armor Santé

Ce projet intéresse chaque membre de la Triade enfant-parent-soignant (TEPS). Ses objectifs principaux vont s’articuler autour des trois axes de l’étude :

  1. Donner à l’enfant un espace d’expression, d’interrogation et d’élaboration de connaissance par rapport à sa propre santé ;
  2. Développer chez les parents le sentiment d’avoir des compétences pour interagir avec leur enfant et les communautés d’acteurs ;
  3. Induire l’intérêt du changement de regard et de posture des soignants pour mieux intégrer les principes d’accompagnement.

« L’autonomie de la personne, levier dans l’optimisation de la prévention tertiaire et de la prise en charge de la maladie chronique », porté par la Plateforme d’éducation thérapeutique du territoire de démocratie de Lorient-Quimperlé

Le projet vise les personnes souffrant de maladies chroniques ou particulièrement exposés au risque, et leurs aidants/familles des zones du territoire de démocratie breton Lorient-Quimperlé définies comme prioritaires ou fragiles par l’ARS Bretagne. L’objectif est de rééquilibrer en profondeur la relation partenariale entre les professionnels de santé, les patients et usagers du système de santé en développant des actions d’empowerment communautaires pérennes et reproductibles (transférables) dans des zones rurales ou insulaires présentant une vulnérabilité en santé.

« Inventons la prévention VIH du 21e siècle », porté par l’association AIDES

Le projet sera développé en région Centre Val de Loire. L’objectif principal est de renforcer l’autonomie en santé des hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes (HSH) et des travailleurs-ses du sexe (TS), vivant en milieu semi-rural à rural et à faible densité médicale, dans l’élaboration et la mise en œuvre à distance d’une stratégie personnalisée de prévention du VIH, en créant des modalités d’interventions innovantes par l’utilisation d’outils numériques.

PRAMCA (Plateforme régionale d’accompagnement du malade chronique vers l’autonomie), porté par l’IREPS Corse

L’Instance régionale d’éducation et de promotion de la santé Corse (IREPS Corse) veut promouvoir un accompagnement multidimensionnel, ayant pour projet d’englober et de mettre en relation différents champs : celui de l’accès aux droits, celui de l’accès aux soins et de manière transversale celui de l’accès à l’information en matière de santé.

« Croiser les expériences : vers une transformation de l’action de soin dans la maladie chronique », porté par le Groupe hospitalier de la région de Mulhouse et Sud Alsace (GHRMSA)

L’objectif principal est d’identifier les approches narratives facilitant la prise de conscience, puis la reconnaissance, de l’expérience de vivre avec une maladie chronique. Le second temps est de former à leur utilisation auprès de patients/aidants et de soignants. Enfin, il s’agit d’évaluer l’impact de ces approches, d’une part, sur le processus de construction de l’auto-normativité perçu par les patients/aidants, d’autre part, sur l’évolution des pratiques des soignants.

Programme de prévention du diabète de type 2 en Guadeloupe, porté par le Réseau Diabète Guadeloupe

L’objectif du projet est de prévenir le développement du diabète de type 2 dans la population de Guadeloupe et dépendances, en renforçant les capacités de prise de décision et d’action des personnes à haut risque de développer un diabète. Il s’agit de donner aux participants les compétences et les connaissances nécessaires pour maintenir une alimentation saine et de l’activité physique au fil du temps.

ACCESS (Accompagnement vers l’Empowerment Sanitaire et Social), porté par le Groupe SOS Solidarités – Ensemble vers l’insertion et l’emploi

Le dispositif expérimental ACCESS propose un programme structuré d’interventions dans le domaine de la santé globale en direction des migrants qui intègre un dispositif d’accompagnement sur le territoire de la Métropole Rouen Normandie visant le développement de leur empowerment dans le champ de la santé. Le projet a pour objectif général d’accompagner dans le renforcement de la capacité des individus et des populations à concrétiser des choix favorables à leur santé, par l’accompagnement global et l’implication communautaire.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum