Covid-19 : la vaccination devient obligatoire pour les personnels soignants et non soignants

Santé

Les personnels soignants et non soignants du secteur sanitaire et social ont jusqu’au 15 septembre 2021 pour se faire vacciner, sous peine de s’exposer à des sanctions.

« Pour nous protéger et pour notre unité, nous devons aller vers la vaccination de tous les Français car c’est le seul chemin vers le retour à la vie normale », a déclaré le président de la République, lors de son adresse aux Français ce lundi 12 juillet au soir. Comme pressenti, « dans un premier temps », pour les personnels soignants et non-soignants des hôpitaux, des cliniques, des Ehpad, des établissements pour personnes en situation de handicap, pour tous les professionnels ou bénévoles qui travaillent au contact des personnes âgées ou fragiles, y compris à domicile, « la vaccination sera rendue obligatoire sans attendre ». Les personnes concernées ont jusqu’au 15 septembre pour se faire vacciner. À partir de cette date, « des contrôles seront opérés, et des sanctions seront prises », a prévenu Emmanuel Macron.

En complément de la vaccination, « nous allons devoir mettre en place de nouvelles mesures pour freiner le virus », a annoncé le chef de l’État. À savoir :

  • Dès cette semaine, les contrôles aux frontières seront encore renforcés pour les ressortissants en provenance des pays à risque, avec un isolement contraint pour les voyageurs non-vaccinés.
  • Dès le 21 juillet, le pass sanitaire sera étendu aux lieux de loisirs et de culture. Concrètement, pour toute personne âgée de plus de 12 ans, il faudra, pour accéder à un spectacle, un parc d’attraction, un concert ou un festival, avoir été vacciné ou présenter un test négatif récent. Ce pass est disponible sur l’application TousAntiCovid. Mais chacun peut utiliser la version papier remise au moment de la vaccination.
  • À partir du début du mois d’août, après le vote d’une loi, le pass sanitaire s’appliquera dans les cafés, les restaurants, les centres commerciaux, ainsi que dans les hôpitaux, les maisons de retraites, les établissements médico-sociaux, mais aussi dans les avions, trains et cars pour les longs trajets. Là encore, seuls les vaccinés et les personnes testées négatives pourront accéder à ces lieux, qu’ils soient d’ailleurs clients, usagers ou salariés.
  • Cet automne, les tests PCR seront rendus payants, sauf prescription médicale, « et ceci afin d’encourager la vaccination plutôt que la multiplication des tests », a expliqué le président de la République.
  • Dès ce mardi 13 juillet en Conseil des ministres, pour la Martinique et la Réunion, un couvre-feu sera instauré.

Emmanuel Macron a également a annoncé deux autres mesures :

  • Pour les collégiens, les lycéens, les étudiants : des campagnes de vaccination spécifiques seront déployées dans les établissements scolaires dès la rentrée.
  • Pour les personnes vaccinées en premier, c’est-à-dire en janvier-février, une campagne de rappels sera mise en place, dès la rentrée, pour leur permettre de bénéficier d’une nouvelle injection selon le même système et dans les mêmes conditions que la ou les premières. Les rendez-vous pourront être pris dès les premiers jours du mois de septembre.

Posté le par

Recommander cet article