Menu actualité

Thématiques

Actualité

FHF : replacer l’éthique au cœur du système de santé

Publié - par

Le comité éthique de la FHF formule neuf propositions pour consolider les bases éthiques du système de santé.

FHF : replacer l'éthique au cœur du système de santé

La crise sanitaire provoquée par le Covid-19 a fortement éprouvé le système de santé et soulevé de nombreuses questions éthiques. « Avec les enseignements de cette crise, il est aujourd’hui nécessaire de renforcer les fondements éthiques de notre système de santé », est persuadée la Fédération hospitalière de France (FHF). Dans ce contexte, le comité éthique de la Fédération a réfléchi sur les fondements éthiques de notre système de santé, sur l’impact de la crise sanitaire. Il émet neuf propositions « pour consolider les bases éthiques du système de santé en temps ordinaire comme en temps de crise sanitaire. »

S’appuyant sur la définition de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le comité a retenu les valeurs suivantes comme constitutives des bases éthiques de notre système de santé : l’universalité, la solidarité, la globalité, l’humanité, le respect de la personne, l’estime, l’humilité, la bienveillance, la confiance, la démocratie sanitaire, l’équité et l’adaptabilité, la soutenabilité, la qualité et la sécurité, et l’évaluation. En conséquence, ses propositions visent à renforcer l’éthique en santé et sont issues de l’expérience récente de la crise sanitaire et des enseignements qu’on peut en tirer, tout en observant que la nécessité d’un renforcement des bases éthiques du système de santé préexistait à la crise.

« Nos propositions se limitent au champ de l’éthique en santé, partant du principe que la crise sanitaire, quelle qu’elle soit, ne peut légitimer un recul de l’éthique. Au contraire, en temps de crise, il nous apparaît que les valeurs éthiques doivent plus que jamais donner le sens et guider la gestion de crise et la décision, dans une vision commune responsable, concertée et partagée entre les responsables, les élus, les acteurs et les usagers du système de santé et, plus largement, avec la population, pour garantir le Pacte républicain. Car l’éthique fait sens pour les professionnels de santé, et, ce faisant, fait sens aussi pour les usagers et le grand public », précise le comité d’éthique de la FHF, présidé par Régis Aubry, chef du pôle Autonomie-Handicap et du service de gériatrie au CHRU Besançon, dans le Doubs.

Voici ses neuf propositions, rendues publiques mi-avril 2022 :

  • Renforcer la place et le rôle du service public en santé.
  • Renforcer la dimension éthique dans l’évolution de notre système de santé et valoriser les missions des comités éthiques.
  • Redonner du sens au travail des professionnels et revaloriser davantage les métiers de la santé.
  • Renforcer la démocratie en santé.
  • Penser territoire et agir solidairement pour renforcer la coopération entre les acteurs et avec le terrain.
  • Tirer les leçons de l’expérience dans une démarche d’amélioration continue et d’anticipation de la gestion de crise.
  • Travailler à renforcer la confiance de la population dans le système de santé et son pilotage.
  • Renforcer les droits de la personne plutôt que parler des droits du patient ou du résident.
  • Penser santé globale et prévention.