La région Pays de la Loire se mobilise pour former davantage d’infirmiers

Santé

Le conseil régional a voté, mi-octobre 2020, une augmentation du nombre de places en formation d’infirmier pour 2020 et 2021.

En visite à l’Institut de formation aux professions de santé du Centre hospitalier départemental de Vendée, la présidente de la région des Pays de la Loire a réaffirmé, le 8 octobre, la mobilisation régionale pour valoriser le métier d’infirmier. « Depuis le début de la crise sanitaire, nous avons pu saluer l’engagement de tous les professionnels de santé et, en particulier, des étudiants infirmiers qui se sont investis auprès des services de soins et des Ehpad, en stage ou en renfort CDD », a souligné Christelle Morançais. Pour lutter contre la faible densité de professionnels infirmiers constatée en Pays de la Loire, la région a obtenu de l’État une hausse du quota en 1re année d’études, avec 40 places supplémentaires dès cette rentrée 2020, votées dans le cadre du Plan de Relance. Et « nous renforçons notre action avec 80 nouvelles places pour la rentrée de février 2021 », a ajouté la présidente de la région.

L’augmentation de 40 places par année de formation représente une dépense de 1 million d’euros pour la région. Et celle-ci accélère cet effort financier, avec 2 millions d’euros supplémentaires pour déployer les 80 nouvelles places en 1re année d’études dès février 2021. Cette nouvelle mesure a été votée par le conseil régional lors de sa session budgétaire des 15 et 16 octobre 2020.

Au-delà du renforcement de la formation au métier d’infirmier, la région s’est également engagée pour améliorer les conditions de vie des étudiants. À travers trois mesures :

  • Alignement des bourses sanitaires et sociales sur celles de l’enseignement supérieur, puis prise en compte par la région, dès le 1er septembre 2020, de la décision d’indexation des bourses décidée par le gouvernement en juillet 2020, dans le cadre du plan « 1 jeune, 1 solution » ;
  • Remboursement des frais de déplacement des étudiants des instituts infirmiers en stage, sur la base d’un aller-retour par jour (et non plus par semaine) depuis le 1er janvier 2020 ;
  • Limitation du reste à charge des étudiants infirmiers dans le public aux droits d’inscription annuels (177 euros par année de formation).

Posté le par

Recommander cet article