L’AP-HP lance une importante campagne de recrutement sur les métiers en tension

Fonction publique hospitalière

Depuis le début de l’été, l’AP-HP déploie une vaste campagne de recrutement, notamment sur les métiers en tension.

Premier employeur d’Île-de-France, l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) regroupe plus de 80 000 professionnels qui exercent plus de 210 métiers différents dans ses 39 hôpitaux ! Chaque année, elle recrute 4 000 personnes (hors personnel médical) dans les domaines du soin, logistique et technique ou encore administratif, pour ses plus de 700 services. Parallèlement, l’AP-HP recrutera 1 000 médecins en 2021, dont les deux tiers pour renouveler des contrats courts (chefs de cliniques et assistants).

Cette année, l’AP-HP a décidé d’engager une campagne de communication d’envergure pour démultiplier ses capacités de recrutement de personnel non médical. Celle-ci a été lancée le premier jour de l’été, le 21 juin 2021. Fruit d’un travail collaboratif de plusieurs mois, cette campagne a été précédée d’entretiens avec des cadres de santé, des soignants et des professionnels du recrutement de l’AP-HP, afin de cerner au mieux leurs attentes et celles des candidats à recruter. Avec la signature « Le sens d’un métier, le sens d’une équipe », ce dispositif a également été conçu pour installer durablement l’AP-HP en tant qu’employeur de référence.

La campagne de communication repose sur deux séries de messages : quatre annonces génériques, avec des accroches incitant à rejoindre l’AP-HP, et cinq annonces métiers sur ceux qui sont le plus en tension à l’AP-HP. Toutes ont été pré-testées auprès de jeunes professionnels. La première vague de la campagne est déployée sur cinq semaines depuis le du 21 juin. Elle se poursuivra ensuite à partir du 15 septembre, pendant un mois. Une cellule RH dédiée pendant toute la durée de la campagne traitera les demandes et les orientera vers les professionnels des ressources humaines dans les groupes hospitalo-universitaires et hôpitaux de l’AP-HP. Une adresse unique est activée pour déposer sa candidature : aphp.fr/rejoignez-nous.

En 2021, comme ces deux dernières années, les besoins sont particulièrement importants sur les postes d’infirmier et infirmière, aide-soignant et aide-soignante, technicien et technicienne de laboratoire, masseur et masseuse kinésithérapeute, manipulateur et manipulatrice en électroradiologie médicale, infirmier et infirmière de bloc opératoire, infirmier et infirmière anesthésiste, des métiers en tension à l’AP-HP.

L’AP-HP souhaite ainsi recruter en 2021, notamment :

  • 2 000 infirmiers et infirmières diplômés d’État (IDE) (pour un effectif total de 17 454 professionnels) ;
  • 900 aides-soignants et aides-soignantes (pour un effectif total de 17 538 professionnels) ;
  • 160 techniciens et techniciennes de laboratoire (pour un effectif total de 2 839 professionnels) ;
  • 150 agents des services hospitaliers (pour un effectif total de 4 313 professionnels) ;
  • 100 manipulateurs et manipulatrices en électroradiologie médicale (pour un effectif total de 1 308 professionnels) ;
  • 100 masseurs et masseuses kinésithérapeutes (pour un effectif total de 635 professionnels) ;
  • 100 secrétaires médicaux et secrétaires médicales (pour un effectif total de 2 605 professionnels) ;
  • 90 préparateurs et préparatrices en pharmacie hospitalière (pour un effectif total de 790 professionnels) ;
  • 70 infirmiers et infirmières anesthésistes diplômés d’État (IADE) (pour un effectif total de 847 professionnels) ;
  • 50 infirmiers et infirmières de bloc opératoire (IBODE) (pour un effectif total de 430 professionnels)…

Ces recrutements, qui interviennent pour renforcer les équipes ou remplacer les départs naturels, sont « indispensables au fonctionnement de l’hôpital », insiste l’AP-HP.

Posté le par

Recommander cet article