Paca: FO critique les fermetures de services prévues par le plan régional de santé

Santé

Le syndicat FO santé a critiqué jeudi les orientations du plan régional de santé 2012-2016 en Provence-Alpes-Côte d’Azur, qui prévoit notamment de nouvelles fermetures de services de réanimation et de médecine dans les hôpitaux, et aucune création de lits dans les établissements pour personnes âgées dépendantes.

Ce plan, qui fixe les grandes orientations du secteur de la santé pour les cinq années à venir, avait été présenté le 14 décembre lors de la Conférence régionale de santé et de l’autonomie. Selon FO, le plan prévoit la fermeture de 11 services de réanimation, dont le nombre passera de 45 à 34 sur la région. Si ces fermetures concernent Marseille (4), Nice (2) ou Aix-en-Provence (1), elles affecteront surtout des villes moyennes de l’arrière-pays qui se retrouveront privées de tout service de réanimation, comme Briançon, Grasse ou Draguignan, a souligné Pierre Tribouillard, secrétaire régional de FO Santé.

Le plan prévoit également 17 fermetures de services de médecine dans de petits hôpitaux locaux. « En fermant ces services, l’Agence régionale de santé décide de priver une grande partie des populations rurales et de montagne d’un accès aux soins de base et de proximité au risque d’accentuer encore la désertification de zones entières », a dit le syndicaliste devant la presse. « Cela place les populations en inégalité complète par rapport à l’accès aux soins, d’autant que le secteur privé n’est pas intéressé par ces zones jugées pas assez rentables », a-t-il ajouté.
   
En matière d’unités de soins de longue durée, le plan prévoit « le maintien des 46 sites existants » alors que la région souffre d’un déficit par rapport à la moyenne nationale, avec un taux d’équipement de 3,47 lits pour 1.000 personnes âgées de 75 ans et plus (contre 6 pour 1.000). « Alors que les besoins vont augmenter du fait du vieillissement de la population, on va aggraver une situation déjà dramatique. C’est proprement scandaleux », a insisté M. Tribouillard.
   
Selon lui, le plan ne prévoit également aucune création de lits dans les Etablissements pour personnes âgées dépendantes, alors que dans la région « la grande majorité de l’offre relève du secteur privé avec des prix de journée prohibitifs pour la grande majorité » des habitants, dont « 760.000 sont au-dessous du seuil de pauvreté ». « Force est de constater que ce plan est bâti non pas en fonction des besoins de la population, mais pour répondre aux impératifs budgétaires et aux mesures d’économies annoncées récemment par le gouvernement », a-t-il conclu.

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ».
© Agence France-Presse 2012

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum