Sida : renforcer la protection des populations les plus exposées

Santé

Le gouvernement lance, ce 1er décembre, une nouvelle campagne de communication en faveur du dépistage du Sida.

À l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le Sida, ce mardi 1er décembre, la ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes lance une nouvelle grande campagne de communication en faveur du dépistage. Réalisée par l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES), cette campagne a pour thème : « Se faire dépister, c’est prendre soin de son avenir ».

Marisol Touraine tient à rappeler « les mesures fortes prises récemment pour renforcer la protection des populations les plus exposées ». À savoir :

– Pour toucher les personnes les plus éloignées du dépistage, les autotests seront mis gratuitement à la disposition des usagers, via les associations et dans les structures de prévention engagées dans la lutte contre le Sida. Par ailleurs, les centres gratuits d’information, de dépistage et de diagnostic verront leurs missions élargies (en matière de prévention, de dépistage et de prise en charge des maladies sexuelles).

– Pour éviter les contaminations de certaines personnes particulièrement exposées et moins réceptives aux outils classiques de prévention, la ministre a annoncé l’autorisation et la prise en charge à 100 % du Truvada, traitement préventif contre le Sida, qui sera délivré de façon encadrée à l’hôpital et dans les centres de dépistage.

Le Sida n’est pas une maladie du passé : 150 000 personnes vivent avec le VIH en France, dont 30 000 sans le savoir, insiste Marisol Touraine. « Face au risque de banalisation du Sida », la ministre appelle donc « chacune et chacun à rester vigilant et mobilisé ; aujourd’hui plus que jamais, le préservatif est le meilleur moyen de prévenir le risque de contamination. »

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum