Menu actualité

Thématiques

FR-Alert préviendra d’un danger les possesseurs de smartphone sans inscription préalable

Publié le 24 juin 2022 à 8h24 - par

Depuis le 21 juin 2022, avec le dispositif FR-Alert, les autorités peuvent prévenir en temps réel tout possesseur d’un téléphone portable qu’il se trouve dans une zone de danger. Il reçoit alors des consignes et des conseils pour se mettre en sécurité et se protéger.

FR-Alert préviendra d'un danger les possesseurs de smartphone sans inscription préalable

Inondation, incendie, accident industriel, acte terroriste, fuite de gaz, épidémie… En cas d’incident majeur, grâce au dispositif FR-Alert développé par le ministère de l’Intérieur, les personnes présentes dans la zone de danger recevront désormais une notification en temps réel sur leur smartphone : nature du risque ou de la menace, localisation (établissement, quartier, commune, agglomération, département…), comportements à adopter (rester chez soi, se mettre à l’abri, évacuer la zone…), autorité à l’origine de l’alerte… La notification s’accompagnera d’un signal sonore spécifique et d’une vibration, même si le téléphone mobile est en mode silencieux. Un lien vers un site internet officiel pourra aussi être disponible afin d’obtenir des informations complémentaires. L’évolution de la situation et la fin de l’alerte seront également diffusés par voie de notification.

Inutile de télécharger une application ou de s’inscrire pour recevoir les alertes : il suffit que le téléphone mobile soit allumé et son mode avion désactivé. FR-Alert fonctionne en France hexagonale et en Outre-mer. L’autorité compétente rédige le message sur le portail d’alerte de l’État. Le message est alors transmis aux opérateurs de téléphonie mobile et aux antennes du réseau couvrant la zone de danger.

C’est une directive européenne du 11 décembre 2018 qui impose aux États-membres de se doter d’un système d’alerte des populations par téléphone mobile. Elle a été transposée en droit français par une ordonnance du 26 mai 2021 (article 3) qui prévoit l’entrée en vigueur du dispositif au 21 juin 2022.

Ce système passe par les réseaux de télécommunications, à partir de la technologie de diffusion cellulaire (Cell Broadcast). Les messages d’alertes sont diffusés sous forme d’ondes radio par les antennes 4G (prochainement 5G) et non par SMS. Objectif : éviter de saturer le réseau par des envois en grand nombre. Des SMS géolocalisés, fonctionnant sur 2G, 3G ou 4G seront déployés ultérieurement.

FR-Alert complète le système d’alerte et d’informations des populations (SAIP) qui comprend plus de 2 000 sirènes raccordées à un logiciel de déclenchement à distance, la mobilisation des télévisions et radios pour la diffusion des messages d’alerte et celle des comptes institutionnels sur les réseaux sociaux, pour lequel le ministère de l’Intérieur a lancé un compte Twitter. Reposant sur le téléchargement d’une application, le SAIP n’a pas eu la portée escomptée par le Gouvernement.

Marie Gasnier