Jean Castex annonce un renfort de 111 policiers nationaux à Toulouse

Sécurité

Jean Castex a annoncé vendredi 9 octobre 2020 l’arrivée d’ici la fin 2021 de 111 policiers nationaux à Toulouse, dans le cadre de la signature du premier « contrat de sécurité intégrée » avec la mairie qui a aussi débloqué de son côté de nouveaux moyens humains et matériels.

Dans une ville qui, selon son maire Jean-Luc Moudenc, « connaît une montée des violences et de la délinquance », le gouvernement apportera donc cette centaine de policiers supplémentaires qui seront notamment affectés « à la guerre contre la drogue et ses trafics », a indiqué le Premier ministre.

Trente de ces agents seront déployés dans le quartier sensible des Izards, où des règlements de compte ont fait 3 morts et plusieurs blessés cette année. Ce quartier sera désormais classé en zone de « reconquête républicaine », a précisé M. Castex, après s’y être rendu dans la matinée, en compagnie des ministres de l’Intérieur Gérald Darmanin, de la Justice Éric Dupond-Moretti et de l’Éducation Jean-Michel Blanquer.

Le gouvernement inaugure ainsi son nouvel outil stratégique – le « contrat de sécurité intégré » – qu’il espère déployer à terme dans les 24 grandes métropoles françaises, si les édiles se prêtent au jeu. Car il suppose un engagement réciproque des municipalités.

À Toulouse, cela se traduit notamment par l’arrivée d’ici 2025 d’une centaine de policiers municipaux supplémentaires, « le doublement du nombre de patrouilles de la police municipale dans les quartiers périphériques, l’installation d’une centaine de caméras supplémentaires, l’organisation de permanence de la police municipale dans les mairies de quartier et les maisons de la citoyenneté » ou encore « la création d’une unité spécialisée de la police municipale qui serait statique et positionnée dans les endroits les plus sous tension », selon M. Moudenc.

L’accord porte aussi sur les moyens de la justice, dont le budget doit augmenter en 2021 de 8 %, le Premier ministre saluant au passage son garde des Sceaux, très contesté par les magistrats mais dont « la voix puissante et singulière » a permis d’obtenir cette enveloppe.

M. Moudenc a de son côté assuré que la mairie serait « facilitatrice » pour faire venir les magistrats et greffiers espérés, en termes de « logement, transport, accueil des enfants en crèche ».

« Ce contrat est le bras armé de la république », a vanté, sur un ton martial, M. Castex, en louant également sa « méthode qui consiste à rapprocher l’État des territoires ».

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2020

Livre blanc

La police municipale face à l'enjeu de la sécurité publique

La rentrée médiatique de septembre a été dominée par la thématique sécuritaire. L’élu et son territoire, avec ses forces de police locales, sont en première ligne dans cette lutte contre l’insécurité. Plusieurs acteurs ...

Télécharger le livre blanc

Posté le par

Recommander cet article