La délinquance a augmenté en 2019

Sécurité

Le ministère de l’Intérieur vient de publier le bilan des crimes et délits enregistrés l’an dernier par la police et la gendarmerie.

Le Service statistique ministériel de la sécurité intérieure (SSMSI) du ministère de l’Intérieur a publié, fin septembre, la 4e édition du bilan statistique « Insécurité et délinquance », couvrant l’année 2019. Homicides, coups et blessures, violences sexuelles, atteintes aux biens avec ou sans violence contre des personnes, escroqueries, ce volumineux rapport de près de 200 pages dresse le bilan des crimes et délits enregistrés l’an dernier tant par la police que par la gendarmerie.

Ce bilan présente donc, de manière consolidée, les résultats de l’année 2019 en matière de délinquance.

  • Après une année 2018 marquée au niveau national par une hausse sensible du nombre de violences sexuelles enregistrées (+ 19 %), l’année 2019 affiche également une augmentation très nette de ces violences (+ 12 %) même si d’ampleur un peu moindre. Au total, 53 200 violences sexuelles ont ainsi été enregistrées l’an dernier, dont 22 300 viols.
  • Les escroqueries (près de 360 000 !) sont en forte progression en 2019 (+ 11 %), alors que la tendance à la hausse était moins marquée en 2017 et 2018.
  • Le nombre d’homicides augmente en 2019 (880 victimes), après une baisse en 2017 et une légère hausse en 2018.
  • Comme en 2018, les coups et blessures volontaires sur personnes de 15 ans ou plus enregistrent une forte hausse en 2019 (+ 8 %, pour atteindre 258 400), résultant essentiellement de celle des violences intrafamiliales (+ 14% en 2019). Hors violences intrafamiliales, l’augmentation des coups et blessures volontaires est « limitée » à + 4 % (contre + 6 % en 2018).
  • La hausse est plus modérée pour les vols sans violence contre des personnes (+ 3 %, pour 715 700 faits constatés) et très légère pour les vols dans les véhicules (+ 1 %, 262 800 faits constatés).
  • Les cambriolages de logements (231 900 faits constatés) sont stables en 2019, alors que cet indicateur était en nette baisse l’année précédente.
  • Enfin, quelques indicateurs de délinquance enregistrée diminuent en 2019. La baisse est assez nette pour les vols d’accessoires sur véhicules (- 5 %, 88 900 faits constatés) confirmant la tendance de ces dernières années. La baisse est plus légère pour les vols violents sans arme (- 2 %, 78 700 faits constatés), les vols de véhicules (- 2 %, 137 700 faits constatés), les vols avec armes (- 1 %, 7 500 faits constatés) et les destructions et dégradations volontaires (- 1 %, 602 600 faits constatés).

Livre blanc

La police municipale face à l'enjeu de la sécurité publique

La rentrée médiatique de septembre a été dominée par la thématique sécuritaire. L’élu et son territoire, avec ses forces de police locales, sont en première ligne dans cette lutte contre l’insécurité. Plusieurs acteurs ...

Télécharger le livre blanc

Posté le par

Recommander cet article