Les pompiers : plus de volontaires, plus de femmes, moins d’incendies

Sécurité

Les pompiers engagent de plus en plus de femmes et de volontaires qui interviennent moins sur des incendies mais plus sur des accidents de la route, révèlent les statistiques de la sécurité civile publiées mardi 22 septembre par le ministère de l’Intérieur.

En 2014 le nombre global des interventions des pompiers est en léger recul (- 0,4 %). Les interventions pour incendies diminuent (- 4 %) et ne représentent plus que 6 % des interventions. Le secours à la personne (crise cardiaque, malaise, jambe cassée etc.) représentent trois quarts des interventions.

« Alors que depuis 2009 les missions » liées à « des accidents de la circulation baissaient de façon continue, l’année 2014 est marquée par une nette augmentation de ces interventions (279 498 en 2014 soit + 3 %) », est-il écrit dans ce rapport de trois pages portant sur les « premières données de l’enquête statistique annuelle ».

Cette hausse des interventions s’explique sans doute par le mauvais bilan enregistré l’an dernier sur les routes françaises : 2014 a été marquée par une augmentation du nombre des morts, pour la première fois depuis douze ans.

Après une décennie d’érosion, le nombre des pompiers volontaires (193 756) est en hausse (+ 1 442) ce qu’avait déjà révélé le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve en juin.

Fait positif, la durée moyenne d’engagement des volontaires « continue à progresser » et s’établit à un peu plus de 11 ans. En huit ans, la durée moyenne a augmenté de presque un an.

Les effectifs de pompiers professionnels augmentent de 1 % en un an (40 834 pompiers) mais le rapport ne dit rien sur les pompiers militaires (Paris et Marseille) qui sont quelque 12 000 en France.

Le nombre des jeunes sapeurs-pompiers (10-18 ans) augmente (27 389) tout comme le nombre de femmes qui progresse de 3 % chez les volontaires et de 5 % chez les professionnels mais reste très minoritaire en France.

En 2014, 136 casernes ont fermé en France. Il y a 7 015 casernes au total.

Le coût moyen par habitant des services d’incendie et de secours est stable à 81 euros par habitant.

Source : Statistiques 2014 des services d’incendie et de secours : premières tendances, DGSCGC, septembre 2015

 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2015

Posté le par Rédaction Weka

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum