Communautés urbaines : Gérard Collomb redoute une baisse future des investissements

Urbanisme

Le président de l’Association des communautés urbaines de France (Acuf), Gérard Collomb (PS), a redouté mardi 3 juillet une baisse des investissements de ces dernières, en raison des difficultés d’accès aux crédits bancaires et du gel des dotations de l’État.

« Dans les prochaines années, l’investissement va se réduire », a lancé devant la presse M. Collomb, également maire de Lyon. « Tout le monde examine les investissements futurs et commence à tailler à la hache », a-t-il ajouté. « Ça commence à devenir difficile à se financer pour les communautés urbaines », a-t-il relevé, soulignant que c’était plus problématique pour les collectivités qui n’ont pas leur taille, et que « pour les hôpitaux c’est encore pire ».

L’incertitude, a-t-il détaillé, « plane sur les recettes des collectivités urbaines puisque depuis la réforme des finances locales et la suppression de la taxe professionnelle les dotations de l’État se sont substituées à l’impôt ». Il a aussi observé que les investissements étaient jusqu’à présent fortement financés par l’auto-investissement. « Or celui-ci se réduit et le recours à l’emprunt est moins évident ».

Pour le maire et président de la communauté urbaine de Toulouse Pierre Cohen (PS), la progression des investissements va être contenue notamment parce que son financement repose surtout sur l’impôt ménage qui a atteint ses limites, et non plus sur l’impôt économique.

Pour sa part, Jean-Luc Guitard, directeur France de Dexia Crédit Local, a souligné qu’en risquant de briser le dynamisme des communautés urbaines, cette situation mettait en danger l’investissement des collectivités qui représente près des trois quarts de l’investissement public. Cela affecterait l’activité et l’emploi des entreprises de BTP, a-t-il jugé.

Les dépenses d’investissements de communautés urbaines hors remboursement de la dette ont augmenté de 13,4 % à 3,1 milliards d’euros en 2011, a indiqué le directeur des études France de Dexia Crédit Local, Thomas Rougier. Leur financement a été assuré à 87 % par leurs ressources propres (autofinancement et subventions d’investissements).

L’endettement, de 407 millions, a couvert les 13 % restants. Leurs recettes de fonctionnement ont augmenté pour leur part de 4 % à 9,2 md d’euros. Les communautés urbaines ont investi l’an dernier en priorité dans les transports (1,7 md d’euros, soit 28 % du total de leurs investissements), puis dans l’aménagement urbain et la voirie (1,1 md chacun, 18 %), l’eau et l’assainissement (0,9 md, 15 %), et dans les déchets ménagers (0,8 md, 13 %). Les 16 communautés urbaines représentent 7,7 millions d’habitants et 424 communes, soit 12 % de la population française.

 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2012

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum